Cavusoglu: « Le PYD doit se retirer de Minbej en Syrie, comme l’a promis Obama »

Le ministre turc des Affaires Etrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que le PYD, branche syrienne de l’organisation terroriste PKK, doit se retirer de Minbej en Syrie, conformément à la promesse faite par le président américain Barack Obama.

Cavusoglu a répondu aux questions des journalistes, lundi, après sa rencontre avec le leader du principal parti d’opposition turque, le Parti Républicain du Peuple (CHP), Kemal Kilicdaroglu.

Le ministre a d’abord souhaité rappeler les attentes de la Turquie après la libération de Minbej qui était détenue par Daech.

« Les Etats-Unis et le Président Obama, lui-même, avaient promis que les membres du PYD [branche syrienne du PKK] retourneront à l’est de l’Euphrate après les opérations de sauvetage de Minbej en Syrie. Maintenant, les Etats-Unis doivent tenir cette promesse. Nous menons des contacts dans ce sens« , a-t-il déclaré.

Ankara avait à plusieurs reprises rappeler les priorités de la Turquie quant à sa sécurité nationale et aux projets du PYD en Syrie. Insistant, de son côté, sur la participation du PYD aux opérations aux côtés d’autres groupes arabes en Syrie, Washington s’était toutefois engagé à ne pas permettre l’installation de cette organisation à Minbej et à l’ouest de l’Euphrate, «ligne rouge» pour la Turquie.

Le chef de la diplomatie turque est ensuite revenu sur la demande d’extradition de Fethullah Gulen, chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle FETO/PDY, coupable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet.

«Les autorités américaines étudient les dossiers que nous avons envoyés pour l’extradition de cet homme. En parallèle, nous poursuivons nos démarches politiques», a-t-il expliqué.

Cavusoglu a rappelé qu’une délégation américaine, composée d’experts du ministère de la Justice et du Département d’Etat, sera en Turquie les 23 et 24 août.

« D’autre part, comme il a été annoncé hier (dimanche), le 24 août, le vice-président américain Joe Biden viendra en Turquie » a dit Cavusoglu, soulignant qu’il était prévu que John Kerry effectue une visite en Turquie « Mais, ils en ont décidé ainsi et ce sera Biden qui viendra. »

«Nous allons leur expliquer pourquoi Gulen doit être extradé vers notre pays», a-t-il souligné.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/48aKKm