Perspective turque sur l’actualité 01

0

Le terrorisme qui est une forme de guerre asymétrique comme le projet de la Guerre des étoiles, a joué un rôle pour mettre un terme à la Guerre froide. Les puissances dominantes n’ont pas pensé que le terrorisme qu’elles ont produit comme méthode de guerre immorale, se retournerait un jour contre elles.

Le terrorisme a commencé à préoccuper nos amis occidentaux suite à l’attaque visant les commandos marin à Beyrouth, capitale libanaise, au début des années ’80. Pourtant dans la même période, chaque jour des diplomates turcs étaient assassinés notamment dans les capitales de nos alliés. L’organisation terroriste arménienne ASALA qui a tué des centaines de citoyens et de diplomates turcs à cette époque, a perpétré un attentat contre la compagnie aérienne civile turque à l’aéroport d’Orly à Paris tuant des Turcs et des Français. Cet événement a été le début de la fin d’ASALA.

Le terrorisme était désormais considéré comme un danger car il avait frappé des Européens. Pourtant, l’Etat turc réclamait depuis des années des terroristes arméniens de ses alliés européens et de l’OTAN, mais nos alliés occidentaux ont ignoré ces demandes.

Alors que le nom de l’organisation terroriste ASALA a commencé à s’effacer après cet attentat, en Turquie, l’organisation terroriste armée PKK a commencé à tuer des civils, des agriculteurs, des personnes âgées et des enfants. La source de financement et de terrorisme de cette organisation terroriste était nos alliés européens.

La Turquie a demandé ces terroristes des pays amis européens, considérés comme le berceau des valeurs universelles actuelles, de la démocratie et des droits de l’homme. Les actes terroristes auxquels ont pris part des milliers de membres du PKK, les noms et les images sanglantes des victimes civiles, femmes et enfants tués, ont été donnés à nos amis européens, malgré cela ils ne sont pas restés fidèles à la convention d’extradition des criminels et n’ont quasiment extradé aucun terroriste. Jusqu’à ce qu’Al-Qaïda et sa continuation, Daesh, fassent exploser des bombes dans les capitales européennes, ils ont toujours protégé les terroristes et assuré toute sorte d’infrastructure socio-économique et psychologique pour renforcer ces organisations.

Il y a une autre situation tragicomique en plus du piétinement par l’Occident de ses propres valeurs : la totalité de ces organisations terroristes qui ont attaqué la Turquie et tué des civils, des femmes et des enfants est marxiste et anticapitaliste. En d’autres termes, ce sont des organisations qui sont contre l’économie de marché, le système bancaire de l’Occident, le système financier et de production.

Le terrorisme qui a trouvé un espace vital dans les pays alliés occidentaux dont nous partageons aujourd’hui des valeurs communes, s’en prend malheureusement aux citoyens de ces capitales.

Après que nos citoyens kurdes et les milieux socialistes turcs se soient rendus compte du vrai visage du PKK, cette organisation n’a eu aucune légitimité sur le peuple et les intellectuels turcs et sa force armée a été en très grande partie neutralisée au cours des dernières opérations. Alors que la Turquie et ses citoyens allaient commencer à être soulagés, l’organisation terroriste guléniste FETO est apparue.

Cette organisation terroriste noyautée dans tous les établissements publics de l’Etat turc depuis 40 ans, a toujours montré son visage innocent à la société et au monde entier. Ils ont fait croire au peuple turc et au monde entier qu’ils défendaient des valeurs islamiques comme la paix, la culture de la cohabitation, l’humanité, la nature et le droit à une vie écologique.

Et cette organisation terroriste armée a tenté à exactement deux reprises, à partir du 17 décembre 2013, un coup d’Etat contre l’ordre démocratique, le régime parlementaire et le gouvernement démocratique élu avec plus de la moitié des voix du peuple turc. Dans ces deux coups d’Etat, des centaines de civils, de femmes et d’enfants ont été tués. Des milliers de Turcs ont été blessés. Les avions, chars, canons et bombes acquis pour protéger les frontières et la sécurité du pays avec les impôts payés par les Turcs, ont malheureusement été utilisés par cette organisation terroriste contre le peuple.

L’organisation terroriste armée FETO a dépassé le PKK sur le plan de l’organisation et de la puissance. Le PKK est une organisation terroriste qui vise à diviser la Turquie alors que FETO est une organisation terroriste destructrice et occupante.

Le Parlement, mais aussi les bâtiments de la police, les routes et le bureau de la présidence ont été bombardés. En paralysant le système, ils ont tenté d’occuper le pays. Mais le peuple turc a résisté à cette tentative de coup d’Etat terroriste avec la foi qu’il porte à son indépendance et aux valeurs démocratiques, et les a vaincu.

A présent, la Turquie panse ses propres blessures d’un côté, et traduit en justice les terroristes de l’autre. Néanmoins les membres de cette organisation terroriste, tout comme le PKK, se sont enfuis dans les pays alliés comme notamment les pays de l’UE, mais aussi au Canada et les pays nordiques. Les pays amis et alliés n’ont pas prêté appui aux travaux juridiques menés contre eux par la Turquie. Je souhaite et j’espère que cette organisation terroriste guléniste ne mènera pas d’attentats terroristes contre les civils des pays alliés comme les autres organisations terroristes contre lesquelles ils nous ont laissés seuls dans le passé. L’union des forces face au terrorisme des politiciens qui sont nos amis et nos alliés seront la raison de tous les attentats terroristes qui viseront les civils occidentaux à partir de maintenant.

Si de sérieuses mesures ne seront pas prises sur ce sujet, le monde fera face à une nouvelle menace globale d’attaques terroristes. Car cette organisation est implantée dans tous les pays du monde.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/YOqPP6
Share.

About Author