George Soros aurait payé 970 000 dollars pour mettre fin à l’état d’urgence en France!

La fondation du milliardaire américain George Soros aurait payé 970 000 dollars (860 000 euros) pour mettre fin à l’état d’urgence en France, en cours depuis les attentats de Paris de novembre 2015, selon des documents révélés par des pirates informatiques américains.

Les branches européennes de la fondation Open Society, Open Society Initiative for Europe (OSIFE) et Open Society Justice Initiative (OSJI), auraient investi dans les principales ONG françaises qui s’opposent à l’état d’urgence en France, afin de « construire une coalition » et d' »appuyer les efforts en vue d’entraver la propagation de ce phénomène au-delà de la France », affirment les rapports qui ont fait l’objet d’une fuite baptisée « DC Leaks ».

Evoquant les mesures extraordinaires autorisées dans le cadre de l’état d’urgence, la fondation de George Soros estime dans son rapport que celles-ci sont utilisées de « manière arbitraire, abusive et discriminatoire, en particulier contre les musulmans », sans « aucune preuve de leur implication dans des actes criminels ».

« Les pouvoirs d’urgence sont également utilisés à des fins autres que la lutte antiterroriste, notamment dans l’assignation à résidence des manifestants environnementalistes, l’interdiction des manifestations pour le climat », détaille le rapport.

L’aide versée aux ONG françaises permettrait tout d’abord de surveiller les abus, renforcer les litiges stratégiques, influencer les calculs politiques par la pression de l’opinion publique ainsi que les politiques au niveau national et européen, apprend-on de même source.

Amnesty International France, le Syndicat de la Magistrature, la Ligue des droits de l’Homme ou encore la Quadrature du Net, connues pour leurs réserves vis-à-vis de l’état d’urgence, seraient parmi les bénéficiaires de cette aide, dans le cadre d’un programme à réaliser entre mars 2016 et décembre 2017. (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/eoOdUV