L’avancée du PYD à l’ouest de l’Euphrate en Syrie

0

Après la reprise de Manbij des mains de Daech par la Coalition arabe de Syrie (CAS) soutenue par les Etats-Unis, le PYD, branche syrienne de l’organisation terroriste PKK, poursuit son avancée vers l’ouest de l’Euphrate.

La semaine dernière, les forces du CAS et de l’organisation terroriste PYD avaient lancé une offensive dans la province d’Alep pour reprendre la ville de Manbij des mains du groupe terroriste Daech. Les jets américains avaient appuyé cette offensive qui a permis, vendredi, de reprendre la ville.

Après cette victoire, le CAS et l’organisation terroriste PYD ont également repris plusieurs villages se trouvant dans le sud-ouest de Manbij.

L’aviation américaine a bombardé la zone avant l’arrivée des forces de la Coalition arabe et de l’organisation terroriste PYD.

Un commandant du CAS, du nom de code Abou Rachid, a déclaré au correspondant de l’Agence Anadolu qu’aucun signe ne fait penser que le PYD se retirera de la zone comme le souhaite la Turquie qui a eu des gages de la part des Américains dans ce sens.

«L’Assemblée populaire de Manbij a été créée par le PYD. Même si les membres arabes sont plus nombreux, c’est le PYD qui va la diriger», a-t-il indiqué, ajoutant que le PYD possède une base militaire à Harus à l’ouest de l’Euphrate en Syrie.

«Le PYD y forme les jeunes qu’il a recueilli dans les villages. La formation de trois mois est assurée par des soldats américains et allemands», a-t-il affirmé.

Après Haseke, Kobané, Afrin et maintenant Manbij, l’organisation terroriste PYD veut contrôler toute la région frontalière avec la Turquie en mettant la main sur Cerablus, tout prêt de la Turquie.

Avec cette stratégie, l’organisation terroriste PYD veut «former un mur» entre la Turquie et le reste de la Syrie.

Sous couvert de lutte contre Daech, les Etats-Unis soutiennent les forces de l’organisation terroriste PYD sur l’axe Azez-Cerablus en bombardant la zone.

Ankara a, à plusieurs reprises, rappelé les priorités de la Turquie quant à sa sécurité nationale et aux projets de l’organisation terroriste PYD en Syrie.

Insistant, de son côté, sur la participation de l’organisation terroriste PYD aux opérations aux côtés d’autres groupes arabes en Syrie, Washington s’était toutefois engagé à ne pas permettre l’installation de cette organisation à Manbij et à l’ouest de l’Euphrate, «ligne rouge» pour la Turquie.

Lundi, le porte-parole du département de la Défense des Etats Unis, Adrian Rankine-Galloway, a déclaré que les opérations à Manbij se réaliseront en conformité aux engagements entre la Turquie et les Etats-Unis.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/3pPl7B
Share.

About Author