L’économie turque émergente (33)

0

Les pays développés et en voie de développement déploient plus d’efforts que d’autres pays au sujet du développement de leurs relations. Leur but est d’augmenter leur volume de commerce et d’accélérer la croissance économique. Le commerce international permet surtout aux pays en voie de développement d’attirer plus de capitaux et contribue également à la hausse des investissements et de l’emploi, ce qui explique également l’augmentation du pouvoir d’achat.

 La Turquie figure parmi les 20 économies les plus développées à l’échelle mondiale et a pour objectif, grâce à sa démographie jeune et dynamique, de faire partie des 10 économies globales en 2023. Dans ce cadre, de nombreuses réformes ont été réalisées ou sont en train d’être réalisées en Turquie et dans l’arène internationale. Mis à part ses richesses touristiques, naturelles et historiques, la Turquie a une importante production industrielle et agricole. Elle possède un volume commercial de 400 milliards de dollars équivalent de près de 50% de son produit national brut annuel. Ce volume de commerce comprend les activités commerciales avec 180 pays. La Russie est un des pays qui prennent la plus grande part dans le commerce extérieur de la Turquie. Les relations turco-russes étaient tendues depuis l’abat d’un chasseur russe qui a violé l’espace aérien turc par les avions de chasse de l’aviation turque en automne 2015.

    Après la crise de l’avion, les leaders turc et russe se sont rencontrés le 9 août 2016 pour rétablir et développer leurs relations. Selon les déclarations faites par les leaders turc et russe, leurs pays ont pour but de rattraper le temps qu’ils ont perdu dans leurs relations économiques. Dans ce contexte, la Turquie et la Russie prévoient de libérer le commerce de produits alimentaires, d’entamer les vols charter depuis la Russie à destination de la Turquie et d’activer le domaine du tourisme. Par ailleurs, ils ont l’intention de développer leurs relations concernant la construction des centrales nucléaire et le gaz naturel.

En résumé, les pays développés et les pays en voie de développement cherchent, depuis 25 ans, à intensifier leurs activités commerciales internationales afin de pouvoir assurer une croissance économique, d’attirer plus de capitaux et d’augmenter les investissements. La Turquie a également entamé plusieurs initiatives ces 15 dernières années dans l’objectif de prendre place dans le monde globalisé. A cet égard, elle a signé des protocoles libéralisant les visas avec plusieurs pays et des accords commerciaux. La Russie prend une des plus grandes parts dans le commerce extérieur de la Turquie. Le tourisme, l’exportation des produits alimentaires et l’énergie sont les sujets qui auront sûrement des impacts positifs sur l’économie turque. Il ne faut pas oublier de dire que la Bourse stambouliote a enregistré une hausse de 5% et que la livre turque a pris de la valeur face aux devises à la veille de la rencontre Erdogan et Poutine nous montre le point de vue des investisseurs étrangers. Les relations qui se développent permettront à la Turquie de connaître un taux de croissance économique et aux Turcs de bénéficier de la prospérité.

 

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/XuGyH4
Share.

About Author