» Si aucune tente ne peut être dressée pour Daesh aux Etats-Unis, cela doit être pareil pour le PKK »

0

Le ministre des Affaires étrangères et négociateur en chef Omer Celik a affirmé que l’accord de réadmission ne serait plus valable si l’Union européenne ne lançait pas un pas en ce qui concerne la libération des visas pour les Turcs.
Suite à leur entretien, M. Celik et Michael Roth, ministre d’Etat allemand chargée des Affaires étrangères, ont tenu une conférence de presse conjointe.

 » Le nouveau processus entre la Turquie et l’Europe est très positif. Au sujet des relations turco-européennes, nous essayons de distinguer la prise de position de certains politiciens européens de celle de l’Union européenne. La crise migratoire est l’une des plus grandes crises connues par l’UE. La Turquie accueille des millions de Syriens. Comme l’a dit Mme. Merkel, les travaux effectués entre la Turquie et l’UE pour apporter une solution à la crise migratoire ont mis en place une importante coopération. Nous attendons une date précise pour l’entrée en vigueur de l’exemption de visas, faute de quoi l’accord de réadmission ne sera plus valable. La Turquie lutte contre l’organisation terroriste Daesh qui menace le monde entier. C’est important non seulement pour la sécurité de la Turquie mais aussi pour celle de l’Europe. C’est la légitime défense. La destruction de cette organisation est parmi nos priorités. Ce processus a permis de voir un mensonge exprimé depuis un an dans le monde entier : “ Le PYD lutterait contre Daesh! ” Regardez bien!, lorsque la Turquie poursuit sa lutte contre Daesh, il n’y a que le PYD qui s’y oppose en Syrie et le HDP en Turquie. Tout le monde a compris que la lutte du PYD contre Daesh était un mensonge. Si aucune tente ne peut être dressée pour Daesh aux Etats-Unis, cela doit être pareil pour le PKK” a-t-il expliqué.  

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/gbjkjO
Share.

About Author