Yildirim: « Nous n’autoriserons jamais la formation d’un corridor kurde à la frontière turque »

0

Le Premier ministre Binali Yildirim a affirmé que l’ampleur de la menace constituée par Daesh et YPG à la frontière syrienne avait forcé à mener une opération dans la région.

Soulignant qu’ils n’autoriseraient jamais la formation d’un corridor kurde à la frontière turque, Yildirim a estimé que le PYD, filiale de l’organisation terroriste PKK en Syrie, n’avait d’autres choix que de se retirer à l’est de l’Euphrate.

« Si chaque groupe ethnique tente de fonder un Etat, la situation empirera » a poursuivi le Premier ministre, mettant l’accent sur l’intégrité territoriale de la Syrie.

« Nos points de vue avec les administrations américaine, russe et iranienne convergent quant à la construction d’une nouvelle Syrie. L’objectif est une Syrie où tous les groupes ethniques vivent ensemble » a-t-il ajouté.

Binali Yildirim a réitéré que le leader actuel de la Syrie n’avait de place dans l’avenir du pays : « Il a utilisé les armes qu’il a récoltées depuis des années, contre ses citoyens. »

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/gN7BCH
Share.

About Author