Perspective turque sur l’actualité (03)

0

Des bombes lancées par air et par terre explosent, des villes sont détruites, des enfants meurent et des décès collectifs interviennent au Moyen-Orient, c’est-à-dire dans notre région, depuis 1991 soit 25 ans.

Cette guerre qui promet la démocratie et la liberté n’a apporté aucune liberté et de plus, elle a fait disparaitre un par un les acquis que nous avions obtenus au fil des siècles, à savoir les libertés et droits individuels fondamentaux.

On nous retire toutes nos libertés y compris celle de voyager et de vivre. Qui nous retire ces libertés et droits ou qui provoque cela ?

La réponse est assez claire : ce sont ceux qui ont tué 4.5 millions de personnes dans notre région pendant 25 ans, qui ont forcé 15 millions d’autres à migrer et qui nous ont promis des valeurs occidentales et des économies avancées.

La volupté de la destruction massive du Club Démocratique de l’Occident a contaminé ceux qui ont perdu l’espoir d’exister, qui ont vu disparaitre leur droit de devenir des individus libres, nos jeunes et ceux qui ont été poussés à la ghettoïsation après avoir été isolés de la vie sociale dans leur pays de résidence.

Cette volupté a fait apparaitre des organisations comme Al-Qaïda, DAESH, Boko Haram, le Hezbollah et le PYD. L’impact de la volupté mortelle a outrepassé nos frontières et s’est manifesté dans les capitales qui sont le cœur de l’Occident. Nos amis occidentaux bienveillants qui ont promis d’apporter la démocratie et qui possèdent des armes de destructions massives, nous ont fait rêver d’une solution car ils avaient ressenti cette douleur dans leurs cœurs, leurs esprits et leurs corps.

Tous les Etats de l’Union européenne et les pays défendant les valeurs occidentales se sont unis face aux bombes qui ont explosé à Londres, Paris, Bruxelles, Hambourg et autres villes européennes. Ils ont maudit le terrorisme et lancé une action conjointe.

Au même moment, des bombes ont explosé en Turquie, un pays qui porte en lui depuis 2 siècles, les valeurs occidentales, qui travaille pour les protéger et les garder vives. Chaque explosion a fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. Dernièrement une bombe a explosé lors d’un mariage à Gaziantep qui est l’un des plus importants centres de commerce et d’habitation en Turquie et au Moyen-Orient. Elle a fait plus d’une cinquantaine de morts dont des femmes et enfants, blessant des centaines de civils.

C’est intéressant car la réaction de l’Occident n’a été que très faible face à cette attaque. Tout comme lors des dizaines d’attaques terroristes perpétrées auparavant en Turquie. Il a été étonnant de voir que l’organisation terroriste PKK/PYD qui a perpétré ces attaques disposent pourtant des offices dans plusieurs capitales européennes et qu’INTERPOL ait autorisé des conférences de plusieurs terroristes recherchés au Parlement européen.

Le silence le plus choquant de l’Europe a été celui qu’elle a eu pendant que des chasseurs F-16 bombardaient le Parlement turc qui travaille depuis environ 150 ans pour faire progresser la démocratie et les valeurs occidentales, lorsqu’un groupe de militaires essayait de renverser le gouvernement élu par les voix de plus de la moitié du peuple turc et tentait d’assassiner le président de la République.

Des centaines de civils ont été tués dans cette tentative de coup d’Etat et des milliers d’autres blessés dans les tirs des fusils et chars.

Le silence ou les faibles réactions des Etats démocratiques dont principalement ceux de l’UE et les Etats-Unis, semblaient approuver cette tentative sanglante de coup d’Etat anti-démocratique.

Lorsque nous tenons compte des technologies de communication développées, nous voyons que la complicité de l’Occident dans le massacre des valeurs démocratiques a été vue par tout le monde allant d’un paysan de la Bavière à un ouvrier suisse de cave qui travaille sous le sol, en passant par les ingénieurs de logiciel en Algérie, au Kenya ou en Inde. Tout comme le paysan de montagne en Europe, l’ingénieur ou le sociologue oriental a aussi témoigné du massacre de la civilisation occidentale par l’Occident-même.

Les opérations de l’Occident pour la défense et l’instauration de la démocratie ont fait des milliers de morts et des millions de blessés en Irak, en Syrie, en Afghanistan et en Libye. D’autre part, l’Occident reste indifférent aux attaques à la bombe des terroristes contre la démocratie en Turquie. De plus, il laisse ces terroristes ouvrir des offices dans ses capitales.

L’Occident est silencieux face au bombardement de l’Assemblée qui représente la volonté de la nation, par un groupe de terroristes vêtus d’uniformes et infiltrés dans l’armée turque. Pareillement, il semble approuver par son silence la mort de plus de 50 civils dont des femmes et enfants tués par des terroristes pendant un mariage récemment en Turquie.

Est-ce que l’Occident est conscient de ce qu’il fait ? Ne sait-il pas que si cette volupté de terrorisme viendrait le trouver s’il venait à outrepasser les frontières turques ? Si les peuples occidentaux ne mobilisent pas immédiatement leurs Etats et responsables de gouvernements, demain il pourrait être trop tard pour eux. Les civils à Amsterdam, Munich, Paris et Rome pourraient être contraints de s’habituer au terrorisme. Est-ce aussi difficile de protéger les droits et libertés humains ?

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/fBXvqt
Share.

About Author