Israël rejette des accusations onusiennes sur l’intensification de la colonisation

0

Le bureau du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a rejeté les déclarations du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, sur l’intensification de la colonisation dans les territoires palestiniens.

Ofir Gendelman, le porte-parole de Netanyahu, a affirmé, dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, mardi : « Les propos tenus par le Coordonnateur spécial de l’ONU au Conseil de sécurité portent atteinte à l’histoire, au droit international, et éloignent la paix ».

« La tentative échouée de nier le lien des Juifs avec leur patrie historique et le refus d’admettre qu’ils n’y sont pas des étrangers entravent la paix », a-t-il ajouté.

Mladenov avait dressé, lundi soir, lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation au Moyen-Orient, « un tableau très sombre des conséquences de la poursuite de la colonisation israélienne, dont il a rappelé la claire condamnation tant par les États-Unis, la Russie et l’Union européenne que par le Secrétaire général, tous membres du Quatuor sur le Moyen-Orient », selon un communiqué de l’ONU.

« Il y a plus de 37 ans, le Conseil de sécurité a considéré que les implantations israéliennes dans les territoires occupés n’avaient aucune valeur juridique et représentaient un obstacle à la conclusion d’une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient. Ce qui était vrai en 1979 l’est tout autant aujourd’hui », a dit M. Mladenov.

Il a ajouté : « Il faut que les deux parties s’efforcent d’inverser la trajectoire négative, développent la confiance et rétablissent l’espoir qu’une solution négociée à deux Etats est non seulement un slogan politique, mais une réalité qui peut être atteinte grâce à des négociations ».

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/GtEiyP
Share.

About Author