« L’UE doit d’abord faire sa propre autocritique »

0

Le ministre turc des Affaires Européennes, Omer Celik, a recommandé à l’Union Européenne (UE) de se remettre en question face à la montée du racisme et de l’islamophobie dans les pays de l’Union.

Le ministre Celik a réagi, lundi, sur son compte Twitter aux propos du vice-Premier ministre allemand, Sigmar Gabriel, également ministre de l’économie et de l’énergie.

«Gabriel avait récemment déclaré qu’il ne « verrait pas l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne tout au long de sa carrière politique», affirmant que la Turquie ne sera pas membre même si elle répond à tous les critères d’adhésion.

«Ce genre d’approches met en danger l’avenir de l’UE. La Turquie n’a pas à s’inquiéter devant de tels propos. Mais il serait plus judicieux de s’inquiéter pour l’avenir de l’Union. Un homme politique n’a pas à faire de commentaires en mettant au centre sa propre carrière politique», a-t-il dénoncé.

«Dans cette période où les discriminations, la xénophobie et l’islamophobie montent, l’UE devrait d’abord faire son autocritique de manière sincère et impartiale», a-t-il encore écrit.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/a4hzv2
Share.

About Author