» Aveu du Parlement européen concernant FETÖ : nous n’avons pas remarqué la menace « 

0

Lors de la réunion de la Commission des affaires étrangères auprès du Parlement européen, le président de la commission Elmar Brok ainsi que le rapporteur du Parlement européen pour la Turquie Kati Piri, ont donné un briefing sur leur visite en Turquie. Cette fois, la réunion n’a pas été scène de critiques visant la Turquie, mais plutôt de déclarations emplies d’autocritiques. « Nous n’avons pu voir l’effet du coup d’Etat sur la société » a avoué Piri. « A mon avis, nous devons faire marche arrière concernant nos propos sur la Turquie » a estimé de son côté Brok qui a poursuivi en ces termes : « Mon point de vue sur certains sujets concernant FETÖ a changé après ma visite en Turquie. FETÖ est un groupe développant depuis des décennies une forme d’alliance secrète. Lors de la tentative de coup d’Etat, le parlement a été bombardé. Certaines bombes sont tombées à quelques mètres de l’Assemblée générale. Que diriez-vous si les parlements français et britannique étaient frappés par leurs propres chasseurs? Il faut voir les choses de ce point de vue. Les chasseurs F-16 que possédaient les putschistes ont essayé de frapper l’avion du président de la république Recep Tayyip Erdogan».

En ce qui concerne le PYD,  branche syrienne de l’organisation terroriste PKK, Elmar Brok s’est exprimé en ces mots : “Le PYD doit rester à l’est de l’Euphrate. Il profite du manque d’autorité et essaye d’augmenter son influence grâce à la lutte contre Daesh. Mais les Arabes de la région ne veulent pas être gouvernés par le PYD. Les Turcs ne sont pas seuls lors de cette opération “Bouclier de l’Euphrate”. Ils agissent avec les gens de la région”

“Je n’ai pas le sentiment que la Turquie à l’intention de faire du chantage. Nous devons faire marche arrière dans nos propos. Si nos propos sont plus doux et nos donnons la priorité à nos intérêts, une situation plus positive verra le jour” a dit Elmar Brok au sujet de la levée des visas pour les Turcs.

Quant au rapporteur du Parlement européen pour la Turquie Kati Piri, il a accepté que l’Europe avait pris à la légère le traumatisme dans la société turque, causé par la tentative de coup d’Etat

Rappelant que plusieurs visites avaient été effectuées en Turquie non seulement avec les dirigeants du parti au pouvoir mais aussi avec ceux des partis de l’opposition, les représentants des organisations non gouvernementales et journalistes, Piri a expliqué que si la tentative de coup d’Etat commençait à 03h00, comme elle était prévue, ses conséquences seraient totalement différentes.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/KxyEN8
Share.

About Author