La Turquie dément tout accord de cessez-le-feu avec l’organisation terroriste PYD

0

Le ministre turc pour l’Union européenne (UE), Omer Celik a rejeté les allégations concernant un cessez-le-feu avec l’organisation terroriste PYD, branche syrienne du PKK.

Celik a été invité à la Table des éditeurs de l’Agence Anadolu, mercredi à Ankara.

Il a rejeté les affirmations de certains pays selon lesquelles «la Turquie a conclu un cessez-le-feu avec des éléments kurdes [le PYD]», car «la Turquie qui est un pays souverain, au pouvoir légitime, ne peut être mise sur le même pied d’égalité qu’un groupe terroriste», a-t-il dit.

Celik a aussi noté que «les actes du PYD [dans le nord de la Syrie]ne sont pas en faveur des intérêts des Kurdes, mais de ceux d’une organisation terroriste.»

Il a affirmé que la Turquie n’est pas contre les intérêts des Kurdes dans la région, et que les Kurdes syriens sont considérés comme des frères.

«Lutter contre une organisation terroriste [Daesh] avec l’aide d’une autre, aboutira au tableau de l’Afghanistan. La crise sécuritaire de l’Afghanistan sera transférée dans la région méditerranéenne. Si on fait des distinctions entre les organisations terroristes, cela veut dire qu’on [ceux qui font cette distinction]pourrait se servir de Daehh, un jour, pour lutter contre une organisation terroriste plus violente», a-t-il fait remarquer.

Celik a de plus critiqué les représentants européens, le Commissaire de l’UE pour l’élargissement, Johannes Hahn, et la Haute représentante de l’UE pour les relations extérieures et la politique sécuritaire, Federica Mogherini.

A propos de l’argent que l’UE doit débloquer comme aide aux réfugiés syriens, «Hahn a déclaré, ‘la Turquie a besoin de cet argent. Non, la Turquie n’a pas besoin de cet argent et n’est pas un pays qu’on peut acheter. Hahn doit savoir que ces affirmations sabotent le processus entre la Turquie et l’UE», a rappelé Celik

Le ministre a critiqué Mogherini pour l’appel à la modération qu’elle a lancé après la tentative de coup d’État manqué du 15 juillet.

«Quand on m’appelle moi et ceux qui veulent me tuer à être modérés, cela veut dire qu’on ne me soutient pas», a-t-il insisté.AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/fBJR4k
Share.

About Author