Un média britannique accuse l’ONU de verser des millions de dollars au régime syrien

0

Les Nations Unies auraient payé des dizaines de millions de dollars pour des contrats gérés par des personnes et des groupes étroitement liés au régime syrien, a indiqué, mardi, le quotidien britannique « The Guardian ».

Le journal a affirmé que certains des contrats accordés dans le cadre d’un programme d’aides de l’ONU en Syrie sont allés à des entreprises soumises à des sanctions des Etats-Unis et de l’Union européenne (UE), ainsi qu’à des départements du gouvernement et des associations caritatives dirigés par des personnes étroitement associées au régime du président syrien Bachar al-Assad.

Des critiques de la mission onusienne en Syrie ont déclaré au média que l’aide était concentrée vers des zones tenues par le gouvernement syrien et servait en réalité à appuyer le régime.

Un porte-parole de l’ONU a déclaré au quotidien britannique que la priorité de la mission était d’atteindre autant de civils vulnérables que possible, mais qu’elle devait travailler avec des organisations approuvées par le régime.

« Nos choix en Syrie sont limités par le contexte hautement dangereux, où trouver des entreprises et des partenaires opérant dans des zones assiégées et difficile d’accès » a expliqué le porte-parole.

Le responsables a également rappelé que les missions étaient dans l’obligation de respecter les sanctions imposées par l’ONU et pas celles des Etats-Unis ni de l’Union européenne (UE).

D’après l’enquête de « The Guardian », l’ONU a dépensé 8,5 millions de dollars US en partenariat avec l’association caritative « Syria Trust », qui a été fondée et est présidé par l’épouse du président syrien, Asma al-Assad, sous le coup de sanctions américaines et européennes.

Autre fait souligné par l’enquête du quotidien réputé, les millions payés au gouvernement syrien pour renforcer le secteur de l’agriculture, le fournisseur de carburant étatique.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ckTS9V
Share.

About Author