Trump persiste et signe: Le Mexique payera 100% de la facture du mur à la frontière

0

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump, persiste à dire que Mexico financera intégralement la construction du mur «anti-immigration» qu’il a promis de bâtir, s’il est élu, à la frontière mexicaine.

«Le Mexique payera 100% la facture du mur. Ils [les Mexicains]ne payent pas aujourd’hui, mais ils paieront demain les travaux du mur», a affirmé le milliardaire américain lors d’un meeting électoral organisé mercredi en Arizona.

En visite à Mexico sur invitation du président Enrique Pena Nieto, Trump a annoncé avoir abordé le sujet avec son hôte et discuté de qui s’occupera de la construction du mur. Des propos qui ont été démenti, plus tard, sur Twitter, par Nieto.

Le chef d’Etat mexicain a, ainsi, déclaré que la question du mur n’a pas été évoquée et que son pays n’est pas concerné par les frais de cette clôture anti-immigration.

Parlant toujours d’immigration, Trump a promis une grande fermeté vis-à-vis des sans-papiers, indiquant que ceux-ci n’ont pas d’autre choix que de retourner dans leurs pays et suivre la procédure légale s’ils souhaitent venir aux Etats-Unis en présentant une demande de visa.

«Si tu es un immigrant et que tu es entré de manière illégale aux Etats-Unis, sache que tu n’auras jamais la nationalité américaine ni aucun autre statut légal», a juré le prétendant à la présidence américaine.

Trump a fait part de son intention d’étoffer les effectifs des gardes-frontières avec cinq mille nouveaux agents, tripler le personnel des douanes, ainsi que de mettre en place une force spéciale pour conduire les migrants clandestins en dehors du sol américain.

Le candidat républicain n’a pas manqué de critiquer la politique migratoire présentée par son adversaire démocrate Hillary Clinton.

 

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/jTzN6k
Share.

About Author