Erdogan est rentré en Turquie

0

Ayant terminé ses prises de contact lors du sommet du G20 en Chine, le président de la République Recep Tayyip Erdogan est rentré en Turquie.

Il a été accueilli à l’aéroport Esenboga d’Ankara par le ministre de l’Intérieur Suleyman Soylu, le gouverneur d’Ankara Mehmet Kiliclar, le directeur de la sûreté d’Ankara Mahmut Karaaslan et d’autres responsables.

Durant sa visite en Chine M. Erdogan était accompagné par son épouse Emine Erdogan, le vice-Premier ministre Mehmet Simsek, le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu, le ministre de l’Economie Nihat Zeybekci, le ministre de l’Energie et des Ressources naturelles Berat Albayrak et le chef des services de renseignement Hakan Fidan.

 Avant de quitter la Chine M. Erdogan a tenu une conférence de presse.

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la prise de position des pays occidentaux au sujet des réfugiés était “honteuse” au nom de l’humanité.

Rappelant que depuis 2011, 600.000 personnes avaient été tuées en Syrie, M. Erdogan a noté qu’il était inadmissible de soutenir qu’Assad l’assassin reste au pouvoir.

Avant de quitter la Chine où il se trouvait en visite à l’occasion du sommet du G20, M. Erdogan a tenu une conférence de presse.

Soulignant qu’il avait proposé à plusieurs reprises la création d’une zone de sécurité en Syrie, M. Erdogan a affirmé qu’aucun pays n’avait lancé un pas dans ce sens et que la crise syrienne avait pris une dimension plus catastrophique avec l’intervention de plusieurs pays.

“ Les choses ne vont pas bien pour apporter une solution à la crise migratoire. Accueillant 3 millions de Syriens et d’Irakiens, la Turquie a dépensé avec ses organisations non gouvernementales plus de 25 milliards de dollars dans ce domaine” a-t-il expliqué.

“Le terrorisme prend une nouvelle forme et menace le monde entier. La tentative de coup d’Etat vécue le 15 juillet en Turquie a été menée par un groupe qui s’était infiltré dans les forces armées turques, cela est une nouvelle forme du terrorisme. Le peuple que j’ai invité sur les écrans à descendre dans les rues n’a pas eu peur des avions F-16 et chars que possédaient les terroristes et a favorablement répondu à mon appel. Cela s’appelle “une lutte pour la démocratie” a-t-il dit.

Soulginant que l’organisation terroriste guléniste FETÖ dont faisaient partie ces terroristes est influente dans 170 pays, M. Erdogan s’est exprimé en ces mots : “J’avertis tous ces pays, je les invite à y être sensible. La même catastrophe peut vous arriver. Il faut mettre fin au point de vue qui distingue Daesh  le PKK, le PYD et le YPG. Il n’y a pas de “bons” ou “mauvais” chez les terroristes. Si un pays fait distinction entre ces organisations terroristes, ces dernières le frapperont, effet boomerang. Je mets l’accent sur la détermination de la Turquie en ce qui concerne la lutte contre ces organisations. C’est cela le but de l’opération” Bouclier de l’Euphrate” entamée le 24 août. Il ne s’agit pas d’une intervention à l’intégrité territoriale de la Syrie”.

Rappelant que pendant tout le sommet du G20, les participants ont travaillé pour la durabilité de la croissance globale à long terme, M. Erdogan a souligné que la Turquie avait annoncé durant le sommet qu’une conception couvrant les pays en voie de développement et les pays développés devrait être mises en place.

“Nous avons également souligné l’importance du renforcement de la croissance dans le commerce mondial. Il est impératif de mettre fin à la stabilité” dans ce domaine. Il n’est pas admissible que les pays profitant des avantages n’assument pas leurs responsabilités quand il faut partager les charges” a dit M. Erdogan faisant savoir que tous ses entretiens réalisés les 3,4 et 5 septembre et les rencontres interdélégataires s’étaient passés dans une atmosphère positive”.

Le président Erdogan a offert le livre intitulé “Sommet du G20 à Antalya” préparé en turc et en anglais. Aux leaders des pays du G20.

Le livre de 360 pages comprend les déclarations du sommet, des informations et photographies sur les pays participants et Antalya.

M. Erdogan a également offert aux leaders avec qui il s’est entretenu en Chine des documents sur la tentative de coup d’Etat du 15 juillet et l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY).

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/0wTqMO
Share.

About Author