Ghazli : J’ai été déchu de mon mandat d’adjoint au Maire pour avoir défendu la liberté religieuse

0

Richard Dell’ Agnola, Maire de Thiais et ancien député, a fait une délibération pour demander de me retirer par le conseil municipal pour avoir comparé Daesh et l’extrémisme laicard à vouloir imposer leur modèle unique comme à l’époque de l’URSS où staline avait fait une police anti religieuse en 1928 avec 87000 prêtres de tuer.

La seconde raison c’est d’avoir condamné une manifestation de l’organisation terroriste PKK à Briançon.

Richard Dell’Agnola : «  déjà il y a quelque mois, je le lui avais reproché de se mêler publiquement et agressivement des relations politiques intérieures d’une puissance étrangère . Il avait mis en cause des Kurdes qui manifestaient à Briançon »

Lors de ma déclaration j’ai informé que le PKK n’est pas une expression politique mais une organisation terroriste reconnue par la France et l’Europe qui a fait plus de 41000 morts, que sa posture est condamnable puisque c’est du révisionnisme et insulter les morts, eue sa méconnaissance de la Turquie était grave puisque tout comme la France, la Turquie a plusieurs ethnies et n’existe pas de Kurdistan. ils sont tous Turcs et qu’une ethnie n’a jamais fait un pays.

J’ai donné lecture des propos relevé par la police sur les insultes et menaces de mort par ses amis et soutien du  PKK et que c’est inadmissible de ne pas avoir eu son soutien et qu’il faisait le tri sélectif entre les organisations terroristes alors que pour ma part je condamne toutes les organisations terroristes. 

Que j’avais eu raison de dénoncer le rassemblement du PKK puisque la semaine dernière, un juge d’instruction antiterroriste avait incarcéré des terroristes du PKK qui s’étaient attaqués à un local d’une association turque à Valence. 

Alors que la France aime donner des leçons sur la liberté d’expression comme de caricaturer le Pape ou le prophète Mohamed, j’ai été déchu de mon mandat d’adjoint au Maire pour avoir défendu la liberté religieuse et condamné le terrorisme marxiste du PKK. 

Le Maire n’a pas eu le courage de dire publiquement son reproche fait en privé sur mon soutien au président Erdogan qu’il déteste sans rien connaître de sa politique et pire ne jamais avoir été en Turquie. 

Défendre les Français de confession musulmane et la Turquie contre le terrorisme du PKK sont devenus un délit d’opinion, mais les milliers de soutiens me rassure d’être sur le droit chemin .

 

Mourad Ghazli

Maire Adjoint ville de Thiais 

 

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LPyQHW
Share.

About Author