MAE hongrois : «La sécurité de l’Europe commence par la stabilité de la Turquie»

0

«La sécurité de l’Europe commence par la stabilité de la Turquie», a déclaré Peter Szijjarto, ministre des Affaires étrangères et du Commerce extérieur de la Hongrie

Szijjarto commentait, mercredi, les déclarations de plusieurs responsables politiques européens au sujet de l’arrestation des individus impliqués dans la tentative de putsch manqué commise en Turquie le 15 juillet dernier. 

«L’Union européenne ne doit pas donner l’impression de défendre en premier lieu les droits des putschistes au lieu de réclamer de les sanctionner», a-t-il dit.

Dans des déclarations diffusées par l’agence de presse hongroise MTI, Szijjarto a souligné que «Toute attaque contre la Turquie constitue une attaque contre la sécurité européenne qui commence par la stabilité de la Turquie, et que quiconque s’attaquerait à la Turquie aurait porté atteinte à la sécurité du continent [européen]». 

Le ministre, qui participait à Strasbourg en France, à la réunion de la commission ministérielle du parlement européen, a relevé qu’il faut exhorter les institutions et les politiques européens à ne pas critiquer le gouvernement turc et le président Recep Tayyip Erdogan. 

Szijjarto a souligné que la Hongrie a soutenu jusqu’au bout le gouvernement turc démocratiquement élu lors de la tentative du coup d’Etat de la mi-juillet dernier. 

Le chef de la diplomatie hongroise a fait observer que la Turquie accueille près de trois millions de réfugiés. «Il est tout à fait clair que l’Europe est dans une bonne situation tant que la Turquie endigue les vagues de réfugiés. A défaut, l’Europe ferait face de manière frontale à un problème des plus délicats», a conclu Szijjarto.

Des membres militaires du FETO dirigé par Fetullah Gulen, chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), ont bombardé plusieurs bâtiments la nuit de la tentative [du 15 au 16 juillet], dont le siège du Parlement et celui de la Police à Ankara. 

Les autorités turques avaient appelé le peuple à descendre dans la rue pour manifester contre le soulèvement. Les putschistes ont surtout tiré sur les manifestants dans plusieurs lieux, notamment sur le pont du Bosphore à Istanbul. 

Au total, 240 personnes, dont des civils ainsi que des agents de sécurité, sont tombées en martyrs et 2195 autres ont été blessées. Les manifestations qui se sont poursuivies ont été couronnées par un rassemblement national et populaire historique le dimanche 07 août à Istanbul.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/IKPVUV
Share.

About Author