France: La police interpelle trois femmes qui visaient une gare parisienne

0

Les trois femmes « radicalisées » et interpellées jeudi soir dans l’Essonne (région parisienne) dans le cadre d’une opération antiterroriste envisageaient d’attaquer la Gare de Lyon ainsi que des policiers, a annoncé vendredi la police française.

Les femmes qui ont été arrêtées par la police à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), à 25 km au sud-est de Paris, pour leur implication dans l’affaire de la voiture suspecte contenant des bonbonnes de gaz trouvée à Paris préparaient « de nouvelles actions violentes et imminentes », selon une source policière, citée par la chaîne d’info BFM TV.

La principale suspecte, propriétaire de la voiture découverte près de la cathédrale Notre-Dame, avait prêté allégeance à Daesh et voulait venger la mort d’Abou Mohamed al Adnani, désigné comme le « ministre des attentats » de l’organisation terroriste, selon l’interrogatoire de la police, révélé par RTL.

Ces femmes étaient ainsi sur le point d’organiser des attentats visant la Gare de Lyon à Paris, et encore la Gare de Boussy-Saint-Antoine ainsi que des policiers, d’après la police.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve avait également confirmé lors d’une conférence de presse tenue jeudi soir que ces trois femmes, âgées de 39, 23 et 19 ans, « radicalisées, fanatisées, préparaient vraisemblablement de nouvelles actions violentes, et de surcroît imminentes ».

Les interpellations de ces femmes s’ajoutent aux 260 interpellations d’individus en lien avec des réseaux terroristes réalisées depuis le début de l’année 2016, avait encore précisé Cazeneuve.(AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/bVVbOW
Share.

About Author