Hongrie: un gouvernement anti-immigré, un ministre de l’Economie pour la main d’oeuvre étrangère

0

En proie à une crise démographique, la Hongrie doit faire appel à de la main d’oeuvre étrangère pour compenser l’expatriation de ses travailleurs, a estimé jeudi son ministre de l’Economie, alors que Budapest défend une ligne résolument hostile aux migrants.

« Dans les secteurs qui connaissent une pénurie, je suis convaincu que nous devrions trouver une solution temporaire en faisant appel à de la main d’oeuvre de l’Union européenne ou de pays tiers », a déclaré ce ministre, Mihaly Varga, à l’hebdomadaire Heti Valasz.

Dotée notamment d’un industrie automobile florissante, la Hongrie ne parvient pas à pourvoir plus de 50.000 postes, principalement de techniciens qualifiés, dans la mécanique et l’électronique de précision.

« Ce serait dommage de rater un gros investissement » en raison d’un manque de main d’oeuvre, a souligné M. Varga.

Au printemps, l’association hongroise des employeurs et industriels (MGYOSZ) avait relevé qu' »au moins un quart des entreprises » du pays manquait de main d’oeuvre.

Comme beaucoup de pays d’Europe centrale, la Hongrie est confrontée à une double carence démographique: un taux de fécondité parmi les plus bas d’Europe et une émigration économique parmi les plus fortes du continent.

Fermement opposé à l’immigration, le Premier ministre Viktor Orban, qui organise le 2 octobre un référendum contre la répartition des réfugiés dans l’UE, a souligné récemment vouloir privilégier la formation plutôt que le recours à de la main d’oeuvre étrangère. 

Mais à moins d’augmenter les salaires, on ne peut pas, par exemple, retenir en Hongrie un cuisinier « s’il gagne 35 % de plus en allant travailler en Autriche » voisine, relevait jeudi M. Varga.

Au moins 400.000 Hongrois sont partis travailler dans l’ouest de l’Europe depuis 2008. Le pays, tombé sous la barre symbolique des 10 millions d’habitants, affiche un taux de chômage de 5%, l’un des plus bas de l’UE.

M. Varga a précisé que l’immigration choisie qu’il entendait favoriser ne porterait que sur des ressortissants « de pays qui ont les mêmes traditions culturelles » que les Hongrois.(AFP)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/6lBXFi
Share.

About Author