«Si la tentative de putsch avait réussi, la Turquie aurait été occupée par une puissance étrangère»

Le ministre des Affaires européennes et négociateur en chef Omer Celik a indiqué que si le peuple n’avait pas fait face à la tentative de coup d’Etat du 15 juillet perpétrée par l’organisation terroriste guléniste / structure d’Etat parallèle FETÖ/PDY, la Turquie serait actuellement occupée par une puissance étrangère.

Evaluant le limogeage de 28 maires dans le cadre des enquêtes menées à l’encontre des organisations terroriste PKK et FETÖ, Omer Celik a affirmé que c’était une lutte menée contre une mentalité qui soutenait les organisations terroristes FETÖ et PKK.

« Pourquoi des administrateurs ont été nommés à leur place ? Une partie d’entre eux (des maires limogés) soutenaient FETÖ. D’autres mettaient leur compétence à la disposition du PKK. Pourquoi ces compétences vous-ont été octroyées ? Pour que vous serviez la nation et l’Etat. Si vous, vous vous mettez au service du PKK ou de FETÖ, alors cette compétence sera reprise de vos mains, et des administrateurs de l’Etat et de la nation seront nommés à votre place. Nous, nous luttons contre la mentalité au service du PKK et de FETÖ » a souligné Celik.

Le ministre turc a également évalué la tentative de coup d’Etat :

« Ce coup d’Etat était différent des précédents. Les putschs de 1960, 1971 et 1980 visaient le régime. Or, la tentative de coup d’Etat du 15 juillet était une tentative d’envahissement d’une puissance

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/JHQxEu