« La nuit du 15 juillet a montré qui est notre ami, qui est notre ennemi »

A Erzurum où il s’est rendu à l’occasion de la cérémonie réalisée pour les soldats tombés en martyrs suite à l’attaque des terroristes du PKK à Ağrı, le Premier ministre Binali Yildirim a indiqué que le terrorisme n’était pas le destin de la Turquie. « Notre devoir est d’éliminer le terrorisme de toute actualité en Turquie. Nous n’allons plus parler des enfants qui ont rejoint les montagnes (ndlr les terroristes nichés dans les montagnes), mais les enfants qui vont à l’école » a déclaré Yildirim soulignant que les partisans/complices de l’organisation terroriste séparatiste allaient le regretter.

« L’organisation terroriste ne s’intéresse pas aux kurdes ni à leur problème. Or le problème auquel les kurdes sont réellement confrontés est le terrorisme. Nous allons résoudre ce problème, et éradiquer l’organisation terroriste et toutes ses filiales de notre nation et de notre Etat. Et ainsi, nous allons poursuivre notre voie » a assuré le Premier ministre.

Yildirim s’est également exprimé sur la tentative de coup d’Etat du 15 juillet. « La nuit du 15 juillet n’était pas seulement la nuit où un coup d’Etat a été déjoué, mais aussi une nuit qui a permis de distinguer amis et ennemis. Au final, c’est le peuple qui a porté un coup aux putschistes. » s’est réjoui le chef du gouvernement.

« Nous allons défendre nos terres comme la prunelle de nos yeux et vaincre ceux qui les convoitent. Tant que l’âme du 15 juillet régnera sur ces terres, personne, aucune puissance du monde ne pourra porter atteinte à notre pays » a-t-il certifié.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/i8o0XE