La Turquie a appelé l’ONU à faire des recherches au sujet des droits de l’homme violés en Syrie

La Turquie a appelé l’ONU à faire des recherches au sujet des droits de l’homme violés par le YPG, branche syrienne de l’organisation terroriste PKK qui a l’intention de diviser la Syrie et d’y changer l’équilibre démographique.

L’ambassadeur turc et représentant permanant au sein de l’ONU Mehmet Ferden Carikci a fait une allocution après que le président de la Commission d’enquête sur la Syrie, fondée au sein de l’ONU, Paulo Sergio Pinheiro a présenté un rapport sur les droits de l’homme en Syrie.

“Le rapport de la Commission de l’ONU comprend des preuves relatives aux crimes commis par le régime syrien. Ce dernier cible les civils dans toutes les villes du pays. Le mécanisme de recherche de l’ONU a également confirmé que le régime syrien était responsable de l’utilisation de deux armes chimiques dans le pays, un crime contre l’humanité. Le régime syrien a la même mentalité que l’organisation terroriste Daesh qui utilise des armes chimiques. Daesh signifie une importante menace pour la région” a-t-il dit.

Rappelant que la branche syrienne de l’organisation terroriste PKK, le YPG avait violé les droits de l’homme en Syrie, M. Carikci s’est exprimé en ces mots : “ La commission de l’ONU doit analyser de manière détaillé les droits de l’homme violés par le YPG en Syrie. Le fait que le YPG essaye de kidnapper les politiciens kurdes et de changer l’équilibre démographique peut causer la division de la Syrie. La Turquie salue l’accord prévoyant la fin des affrontements en Syrie. Mais le régime syrien bloque les aides humanitaires malgré la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU”.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/DP0iri