Moscou attend des explications détaillées de Washington sur l’attaque contre les soldats du régime

Le cessez-le-feu de 9 jours qui a commencé le 12 septembre, est violé.

8 personnes sont mortes selon un premier bilan, dans une attaque au baril d’explosif, perpétrée par un hélicoptère de l’armée.

En outre, la mort de plus de 60 soldats tués avant-hier par les Etats-Unis dans une attaque contre une base militaire du régime Assad à l’est de Deir Ez-Zor, continue de faire échos.

La Russie et le régime Assad ont fermement condamné les Etats-Unis.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachkev a fait savoir que l’attaque avait été menée par 2 chasseurs F-16 et 2 avions A-10.

Konaschkev a dit avoir été informé par les responsables syriens de la mort de 62 soldats du régime et la blessure de plus d’une centaine d’autres. Il a précisé que les chasseurs étaient venus de la frontière irakienne. Le ministère russe de la Défense a défendu que la trêve avait été violée à 50 reprises en 24 heures.

Moscou attend des explications détaillées des Etats-Unis sur l’attaque.

La Russie a convoqué le Conseil de sécurité pour une réunion urgente sur l’attaque.

Le régime Assad a appelé l’ONU à condamner l’attaque. Le ministère syrien des Affaires étrangères a demandé au « Conseil de sécurité de l’ONU de condamner l’agressivité des Etats-Unis et de respecter la souveraineté de la Syrie ».

L’armée syrienne a indiqué de son côté que plus de 60 de ses soldats avaient été tués dans l’attaque. Dans un communiqué, elle a noté que l’attaque aérienne a permis à DAESH de progresser dans la région or les soldats du régime tués s’apprêtaient à mener une attaque contre cette organisation. Le texte défend que ceci est « une preuve du soutien des Eats-Unis et des alliés aux groupes terroristes ».

Bien que les responsables américains aient annoncé que la base a été frappée par erreur, la tension s’aggrave entre les parties.

D’autre part, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a accusé le régime Assad.

Il a critiqué le régime Assad de saper la trêve.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/tEdPV6