Erdogan appelle à aménager une zone d’exclusion aérienne dans les régions libérées

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a souligné qu’il “nous faut prendre une position ferme et oeuvrer en commun pour décréter les zones que nous avons sécurisé (dans le Nord de la Syrie) zone d’exclusion aérienne ».

Erdogan prononçait une allocution, mardi, devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

«Des centaines de milliers d’enfants, de femmes, de jeunes et de vieillards sont tués en Syrie et en Irak et dans de nombreux pays à cause du terrorisme et des guerres», a-t-il dit.

Erdogan a relevé que «Les réfugiés fuyant la mort et l’injustice font face à un traitement dégradant dans les villes européennes», précisant que «la Turquie a dépensé 25 milliards de dollars au profit des réfugiés».

Il a, également, indiqué que «les habitants de la zone de Jarablus ont commencé à regagner leurs maisons à la faveur de l’opération ‘Bouclier de l’Euphrate’ et nous planifions d’aménager des zones d’habitation équipées et dotées de l’ensemble des commodités sociales pour les habitants de retour parmi les réfugiés syriens. Nous devons faire preuve une position ferme et œuvrer ensemble pour décréter les zones que nous avons sécurisé zone d’exclusion aérienne».

Erdogan a tenu à rappeler que « Nous n’avons absolument aucune ambition territoriale en Syrie».

«Malheureusement, le cessez-le-feu, dont nous avons déployé des efforts intenses pour l’aboutissement, n’a pas été respecté en Syrie. Hier, un convoi des Nations Unies a subi un raid du régime syrien faisant des morts et des blessés», a-t-il rappelé.

Le chef d’Etat turc a fait observer sur un autre plan, que «la nouvelle génération des organisations terroristes (dans une référence à l’organisation terroriste de Fethullah Gulen) ne constitue pas seulement une menace pour la sécurité nationale de la Turquie mais pour 170 Etats dans lesquels évolue cette organisation».

«La principale stratégie de l’organisation terroriste de Fethullah Gulen est de s’infiltrer dans les institutions de l’Etat sous couvert de l’éducation, du dialogue, de la tolérance et des organisations de la Société civile et en influençant la société et en contrôlant ses ressources économiques» a-t-il dit.

«J’exhorte du haut de cette tribune tous nos amis à prendre les mesures nécessaires contre l’organisation terroriste guléniste FETO pour leur sécurité et l’avenir de leur pays», a insisté le président turc.

Sur un autre plan, Erdogan a appelé à réformer le système des Nations Unies et à renforcer la représentativité au sein du Conseil de sécurité.

Evoquant les évènements survenus en Turquie à la mi-juillet, Erdogan a fait remarquer que «la tentative de coup d’Etat en Turquie avait ciblé en même temps la démocratie dans le monde et que le peuple turc avait administré aux hantés du coup d’Etat une leçon historique magistrale». AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ObU9x0