La décision de l’ONU de suspendre l’aide humanitaire signifie l’abandon de Syriens à la mort (ONG)

0

La décision des Nations Unies (ONU) de suspendre les opérations d’aide humanitaire signifie la mort des Syriens, d’après le président de laPlate-Forme d’Aide Humanitaire, Osman Gerem.

Interviewé par l’Agence Anadolu, Gerem a noté que son organisation a envoyé 267 camions d’aide humanitaire en Syrie, en six ans.

Saluant le soutien du peuple turc à ces opérations, Gerem a regretté l’absence d’un corridor humanitaire en Syrie au cours de ces deux derniers mois, pour pouvoir acheminer les convois de manière sécurisée.

Gerem a estimé que l’ONU doit d’abord sécuriser le corridor d’aide humanitaire.

«Les derniers convois ont été attaqués par certains groupes. La mort de douze personnes dans vingt camions nous a consternés. La décision de l’ONU de suspendre les opérations d’aide humanitaire signifie l’abandon à la mort des habitants de la région [ceux qui ont besoin de l’aide]. L’ONU ne doit pas arrêter l’acheminement de d’aide», a-t-il affirmé.

Osman Gerem a espéré que l’opération militaire Bouclier de l’Euphrate permettra l’ouverture d’un tel corridor.

Pour sa part, le porte-parole de la Plate-forme, Yusuf Mert a regretté que les camions d’aide ne puissent pas atteindre les zones à l’intérieur de la Syrie, puisque les points de passage à la frontière ne sont pas ouverts depuis longtemps.

«Nous ne pouvons pas envoyer de la farine aux boulangeries dans les villes-tentes, dans les zones rurales de la Syrie. Les familles là-bas sont en grande difficulté», a-t-il fait savoir.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/XFJgxV
Share.

About Author