Pyongyang dit avoir testé un moteur de fusée, étape de plus vers un missile intercontinental

0

La Corée du Nord a affirmé mardi avoir testé avec succès un nouveau et puissant moteur de fusée, ce qui constituerait une avancée de plus dans ses efforts pour se doter de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM).

Après avoir supervisé ce test à la base de lancement de satellites de Sohae (ouest), le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a exhorté responsables, scientifiques et techniciens nord-coréens à « achever dès que possible la préparation du lancement du satellite », rapporte l’agence officielle KCNA.

Certains experts pensent que Pyongyang pourrait marquer le 10 octobre l’anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs de Corée (PTC) en lançant un satellite.

Kim a également appelé à davantage de tirs de fusées afin que « le pays puisse d’ici quelques années posséder des satellites géostationnaires », a rapporté l’agence.

De son côté, le Rodong Sinmun, principal journal du Nord, publie en « une » une grande photo du jeune dirigeant riant aux éclats et le montre également en train de superviser le test depuis un poste d’observation. 

Le régime le plus hermétique au monde a déjà procédé à des essais de missiles longue portée présentés comme des lancements de satellites. Le dernier remonte au 7 février.

KCNA affirme que le moteur qui a été testé au sol pourrait fournir au pays « une capacité de portée suffisante pour lancer différentes sortes de satellites, y compris des satellites d’observation de la terre », selon l’agence.

Avec ce nouveau moteur, la Corée du Nord « se rapproche de son objectif de se doter de missiles balistiques intercontinentaux qui pourraient frapper le territoire américain », a estimé Chae Yeon-Seok, spécialiste des fusées à l’Institut pour la recherche aérospatiale de Corée, dont les principaux laboratoires se trouvent à Daejeon, au sud de Séoul.

AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/i6ibI5
Share.

About Author