Abbas : Le Royaume-Uni doit s’excuser auprès des Palestiniens pour la Déclaration Balfour

0

Le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé le Royaume-Uni à reconnaitre l’Etat palestinien et à présenter ses excuses pour les conséquences de la « Déclaration Balfour« , émise en 1917.

Abbas a déclaré, dans son discours prononcé devant l’Assemblée générale des Nations Unies, jeudi : « Cent ans se sont écoulés depuis l’infâme Déclaration Balfour, en vertu de laquelle les Britanniques ont spolié le peuple palestinien de sa terre ».

La «Déclaration Balfour» émise par le gouvernement britannique le 2 novembre 1917, a autorisé l’établissement d’un « foyer national juif » en Palestine.

« Nous demandons à la Grande-Bretagne, à l’orée du centenaire de cette déclaration tristement célèbre, de tirer les leçons nécessaires et d’assumer sa responsabilité historique, juridique, politique, matérielle et morale pour les conséquences de cette déclaration, avec une excuse au peuple palestinien pour les catastrophes, la misère et l’injustice créées par cette déclaration, et d’agir pour corriger ces catastrophes et remédier à ses conséquences, avec notamment la reconnaissance de l’Etat de Palestine », a déclaré Abbas.

Il a souligné: «la reconnaissance palestinienne de l’Etat d’Israël, en 1993, ne saurait être gratuite. Israël doit de la même façon reconnaitre l’Etat de Palestine ».

« Au lieu de cela, Israël continue de commettre des atrocités contre notre peuple, et le Premier ministre israélien [Benyamin Netanyahu] se permet de critiquer notre discours du Sommet arabe de Nouakchott [en juillet dernier]parce que nous avons mentionné la Déclaration Balfour », a-t-il ajouté.

Abbas a appelé Israël à « mettre fin à l’occupation des territoires palestiniens, pour permettre à l’Etat palestinien de vivre côte-à-côte avec l’Etat israélien en paix, et en sécurité, conformément aux règles de bon voisinage, dans des frontières reconnues ».

« La colonisation est illégale. Nous allons proposer au Conseil de sécurité un projet de résolution sur les colonies et le terrorisme des colons. Nous menons d’intenses consultations avec les pays arabes et les Etats amis à ce sujet. Et nous espérons que personne ne fera usage de son droit au veto », a-t-il martelé.

Mahmoud Abbas a exhorté « la communauté internationale à assurer la protection du peuple palestinien qui subit l’occupation depuis 1967, en Cisjordanie, à Jérusalem-Est, et dans la Bande de Gaza ».

Il a, par ailleurs, appelé à soutenir la récente initiative française portant sur une conférence internationale pour la paix, déclarant, à cet égard: «Nous espérons que tous les pays du monde soutiendront la tenue de la conférence internationale pour la paix avant la fin de cette année ».

« S’il n’y a ni conférence internationale, ni négociations directes, comment pourrions-nous faire la paix? », s’est-il interrogé.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/6ktC6c
Share.

About Author