Al-Assad est le principal responsable de la « destruction » de la trêve

Le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni a fait incomber la principale responsabilité dans la violation de la trêve en Syrie au président Bachar al-Assad.

Gentiloni faisait cette déclaration, diffusée par la télévision d’Etat italienne, au cours d’une rencontre avec Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères à New York.

«J’ai dit au ministre Lavrov que l’Italie a été parmi les rares pays qui ont, dés le début, estimé que la présence de la Russie dans la crise syrienne aurait d’éventuelles conséquences positives, au vu, tout particulièrement, de l’influence que Moscou pouvait exercer sur al-Assad», a-t-il poursuivi.

«J’ai lui ai dit (à Lavrov) que c’est le meilleur timing pour user de cette influence. A défaut, les espoirs s’effilocheront et la guerre sera encore une fois inéluctable», a encore dit le chef de la diplomatie italienne.

«Le ministre Lavrov m’a informé que l’action se poursuit toujours pour mettre fin aux combats en Syrie. Une chance existe toujours dans ce cadre», a-t-il assuré.

«La situation en Syrie est encore précaire de notre point de vue. La solution consiste à ce que les Etats-Unis et la Russie soient plus fermes face à ceux qui ont détruit la trêve au cours des derniers jours», a-t-il noté.

«Nous estimons que la principale responsabilité incombe à al-Assad. Il est nécessaire donc de demander à la Russie d’user de son influence sur le président syrien », a ajouté Gentiloni. AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/tvtP1r