Dunford: « Le partage de renseignements avec les Russes n’est pas une bonne idée »

0

Le chef d’état-major de l’armée des États-Unis, le général Joseph Dunford, a affirmé que son pays ne partagera aucun renseignement avec la Russie, en cas de mise en œuvre d’un Centre opérationnel conjoint dans le cadre de la lutte contre les organisations terroristes en Syrie.

Dunford a déclaré, jeudi, devant la commission des forces armées du Sénat américain: «l’armée américaine ne partagera pas de renseignements avec les Russes», soulignant que «ce n’est pas une bonne idée».

Le général Joseph Dunford a déclaré tenir la Russie pour «responsable» du bombardement du convoi humanitaire en Syrie, lundi dernier.

Une source de l’opposition syrienne avait déclaré à Anadolu que le bombardement a également ciblé, lundi dernier, le Croissant rouge syrien dans le village d’Oroum al-Kobra, dans le Rif occidental d’Alep.

Des frappes aériennes avaient ciblé, lundi dernier, un convoi humanitaire qui devait acheminer, de l’aide à Alep, dans le nord de la Syrie.

Le raid a fait 12 morts, dont un responsable du Croissant Rouge, et 18 blessés.

Une trêve avait été décrétée, le 9 septembre courant, par les Etats-Unis et la Russie, afin de rétablir le calme en Syrie pendant la fête de l’Aïd al-Adha. Entrée en vigueur lundi dernier, la trêve est censée s’appliquer à l’ensemble du territoire syrien, ainsi qu’à tous les belligérants.

L’accord russo-américain prévoit, dans un premier temps, l’instauration d’un cessez-le-feu pour une durée de 48 heures qui sera renouvelable deux fois. Les deux pays devaient commencer, ensuite, à coordonner leur action militaire contre Daech et le Front Fatah al-Cham, si la trêve tenait plus d’une semaine.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LHtbh8
Share.

About Author