Le chef de l’organisation terroriste FETO, Fethullah Gulen, se prépare à fuir

0

Selon des informations qui circulent dans les médias, le chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), compte s’échapper les Etats-Unis.

Des plans de fuite sont préparés afin que le terroriste en chef ne soit pas extradé à la Turquie.

Le terroriste en chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), va s’échapper de Pennsylvanie où il est installé depuis 1999.

Le Turquie s’est rapidement mise à l’action afin de mettre à la lumière du jour le plan d’évasion du terroriste en chef Gulen.

Le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag a fait savoir qu’ils avaient réclamé des autorités américaines l’arrestation du terroriste en chef afin de prévenir sa fuite.

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan avait affirmé lors de sa visite aux Etats-Unis, qu’ils avaient reçu des renseignements sur les probables pays vers lesquels le terroriste en chef pouvait fuir.

« Les membres de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), sont en quête de lieu sûr pour le terroriste en chef. Nous recevons des renseignements dans ce sens » a déclaré le garde des sceaux Bekir Bozdag.

Selon des rumeurs qui circulent dans les médias, le terroriste en chef de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), a fait une demande d’asile auprès du Brésil.

Les membres de l’organisation terroriste guléniste/structure d’Etat parallèle (FETO/PDY), font également des préparations au Canada et en Belgique.

Ahmet Sait Yayla, ancien directeur de la sûreté et proche du terroriste en chef, a acheté une maison de campagne en Belgique, a-t-on informé.

Mais quelle est la raison du choix de ces Pays ?

Il n’y a aucun accord d’extradition entre la Turquie et le Canada.

Les moyens juridiques sont bloqués entre ces deux pays.

Quant à la Belgique et au Brésil, ces deux pays ont un accord d’extradition avec la Turquie.

Toutefois, l’accord entre Ankara et Bruxelles n’existe que sur papier.

Jusqu’à présent, la Belgique n’a pas extradé à la Turquie les terroristes du PKK et du DHKP-C.

Fehriye Erdal, une des suspects de l’attentat de Sabanci, en est la preuve vivante.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/L0a7rd
Share.

About Author