444 morts en Syrie depuis le 19 septembre

Alep subit un lourd bombardement terrestre et aérien, une semaine après l’expiration du cessez-le-feu établi le 12 septembre.

Les attaques des forces du régime et de l’aviation russe menées, dimanche à Alep ont fait 85 morts et 200 blessés dont des femmes et des enfants.

Des bombes à vide, au phosphore et des barils d’explosifs ont été largués sur la ville.

Plusieurs bâtiments ont été détruits par l’explosion ; le découragement règne dans les hôpitaux. Il n’y a ni de place ni de personnel pour soigner les patients.

L’infrastructure de la ville est devenue complètement inutilisable.

Deux millions de personnes sont privées d’eau.

Les conflits se sont intensifiés à Handarat, dans le nord d’Alep.

Le camp de réfugiés et les installations militaires situés dans la région changent constamment de main entre le régime et l’opposition.

Les frappes aériennes lancées vendredi à Alep avaient fait 92 morts et 273 blessés.

Le régime syrien avait annoncé le 19 septembre l’expiration de la trêve conclue sous l’égide de Washington et de Moscou, avant de lancer un violent bombardement avec l’armée russe contre les quartiers situés à l’est d’Alep contrôlés par l’opposition.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/YEkTn8