« Les habitants d’Alep attendent la mort et la communauté internationale reste muette »

0

Le nombre de pertes en vies humaines ne cesse d’augmenter chaque jour à Alep.

22 personnes sont mortes, des femmes et des enfants pour la plupart, et 39 personnes ont été blessées dans les frappes aériennes russes ciblant les zones de peuplement des quartiers tenus par les opposants à Alep.

Les travaux de secours continuent laborieusement entre les décombres.

Le régime syrien avait annoncé le 19 septembre, l’expiration de la trêve amorcée le 12 septembre.

Les troupes loyalistes ont débuté à cette date un bombardement intensif contre les zones tenues par les opposants au centre et à l’est d’Alep, avec le soutien de l’armée russe.

Ces bombardements ont tué jusqu’à présent 497 personnes, dont des femmes et des enfants, et blessé 667 personnes.

D’autre part, le département d’Etat américain a annoncé un fonds supplémentaire de 400 millions de dollars pour l’aide humanitaire en Syrie.

Il a précisé que les Etats-Unis avaient accueilli 12.500 réfugiés au lieu des 10.000 prévus initialement.

Le chef des Casques blancs syriens Raed Saleh a lancé une tournée à New York et à Washington pour sensibiliser l’ONU et les Etats-Unis au drame humanitaire à Alep.

Il a souligné que les civils n’ont même plus d’endroits où se cacher à Alep. « Les habitants d’Alep attendent la mort et la communauté internationale reste muette. Près d’un millier de personnes sont mortes au cours de la semaine écoulée » a-t-il renchéri.

Précisant que le nombre de victimes civiles avait augmenté depuis le lancement d’opérations aériennes russes en Syrie, Raed Saleh a expliqué qu’ils n’arrivent pas à aider suffisamment les blessés que ce soit pour des raisons logistiques sur les liens d’intervention ou à cause du siège.

Le chef des Casques blancs syriens a mis en évidence le soutien de la Turquie sur plusieurs plans.

« Le gouvernement turc vient en aide à près de 3 millions de Syriens et nous lui en sommes reconnaissants. La Turquie ouvre aussi ses portes aux blessés que nous lui envoyons et c’est ce dont nous avons le plus besoin actuellement » a-t-il relevé.

 

 

TRT/AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/ptaD1q
Share.

About Author