Syrie: plus aucun hôpital en activité à l’est d’Alep (OMS)

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé qu’il n’y avait plus d’hôpital en fonction dans l’est d’Alep qui compte 250 mille civils au total.

Dans un communiqué écrit, l’OMS indique qu’à la suite d’attaques contre les établissements médicaux tout au long de la semaine dans l’est d’Alep sous blocus, il ne reste plus d’hôpital en activité.

Le communiqué fait état des conditions négatives de plus en plus dures dans la région et souligne que depuis début juin, l’acheminement d’aides humanitaires et médicales est impossible.

L’OMS a appelé les parties à respecter les droits de l’homme internationaux et la sécurité des centres médicaux.

La direction provinciale de la Santé d’Alep, mise en place par le gouvernement provisoire crée par les opposants, rapporte que « les attaques systématiques du régime Assad contre les quartiers Est d’Alep au cours des 48 dernières heures ainsi que les bombardements russes ont entrainé l’interruption des activités dans tous les hôpitaux ».

Un hôpital de pédiatrie avait dernièrement été frappé à Alep où 150 civils ont été tués en 4 jours.

Le conseiller aux aides humanitaires en Syrie, Jan Egeland avait indiqué que « tous les stocks alimentaires semblaient être épuisés et des dizaines de milliers de familles étaient menacées de famine ».

« Il ne reste plus que 30 médecins dans la région où habitent 300 mille personnes » a-t-il poursuivi.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/XZsIsc