Demandes de visas: d’ex-interprètes afghans de l’armée française déboutés

Une trentaine d’anciens interprètes afghans de l’armée française, qui contestaient le refus de la France de leur accorder un visa malgré les risques qu’ils encourent en Afghanistan, ont été déboutés, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Le tribunal administratif de Nantes (ouest), seule juridiction compétente en la matière, a rejeté la quasi-totalité des 31 requêtes, ont annoncé à l’AFP plusieurs avocats de ces Afghans.

Ils ne peuvent pas quitter l’Afghanistan, la France ayant refusé de leur délivrer un visa.

Le juge a considéré soit qu’il n’y avait pas d’urgence, soit qu’il n’y avait pas de doute sérieux sur la légalité de ces refus de visas, a expliqué Françoise Gardes, membre d’un collectif d’avocats qui défend les Afghans.

L’un de ses clients a obtenu une suspension de refus de visa, mais pour un « problème de forme », l’administration ayant dépassé le délai pour motiver sa décision. « En théorie, il peut faire réexaminer sa demande devant le service des visas », selon Me Gardes.

Les avocats appuyaient leurs recours notamment sur une loi de 1983 qui oblige l’État à protéger ses fonctionnaires et ses contractuels en cas de menaces qui sont les conséquences de l’exercice de leurs fonctions.

Quelque 700 Afghans ont travaillé pour les militaires français entre 2002 et la fin 2014, quand les derniers contingents français ont quitté l’Afghanistan. Menacés dans leur pays pour avoir collaboré avec l’armée française, une centaine d’entre eux ont bénéficié à ce jour d’un processus de « relocalisation » en France.

« Lors de l’audience, on avait insisté sur l’opacité de l’administration. On n’a toujours aucun élément pour comprendre pour quelles raisons certains visas sont attribués et d’autres pas », a déploré l’avocate Fleur Pollono.

« Nous sommes évidemment très déçus », a-t-elle ajouté, précisant que le collectif d’avocats prévoyait de saisir le Conseil d’Etat, plus haute juridiction administrative française. AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/muuPdl