Erdogan regrette la montée de la xénophobie contre les Turcs établis en Allemagne

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a regreté la montée de la xénophobie contre les ressortissants turcs établis en Allemagne.

Le chef de l’Etat turc prononçait mardi un discours à l’occasion de la tenue du 7ème Sommet du Bosphore, organisé par la Plateforme internationale de Coopération (UIP) sous l’égide de la Présidence de la République mardi à Istanbul.

« Depuis le début de la montée du racisme et de la haine de l’Islam en 2001, 416 agressions contre des musulmans et des mosquées ont été perpétrées en Allemagne », a-t-il fait savoir.

« Parmi ces attaques, 46 ont été commises lors des neuf premiers mois de l’année courante. Nos concitoyens qui vivent en Allemagne sont les premières victimes de ces attaques qui se nourrissent d’un discours politique de plus en plus xénophobe », a asséné le président turc.

Le président a critiqué l’occident qui « considère comme étant dangereux 100, 200 ou 300 migrants, alors que la Turquie accueille plus de trois millions de réfugiés ».

Il a commenté également la décision non-contraignante du Parlement européen en faveur du gel temporaire des négociations d’adhésion avec la Turquie.

« La situation actuelle n’incite pas à l’optimisme », a-t-il déclaré, notant que la Turquie n’a pas fermé le dossier européen malgré la décision du parlement européen.

« Mais que personne n’oublie que la Turquie dispose de plusieurs choix devant elle. Nous avancerons en saisissant l’une des options », a-t-il conclu. (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/8dr1s8