Irak : 85 000 civils déplacés depuis le début de l’opération de Mossoul

Plus de 85 000 civils ont fui leurs maisons à Mossoul, tandis qu’une offensive militaire d’envergure se poursuit depuis quelques semaines pour vaincre et expulser l’organisation terroriste Daech de cette ville du nord de l’Irak, a indiqué, mardi, le Croissant-Rouge irakien.

« Cinq semaines après le début de l’opération de Mossoul, le nombre de personnes déplacées [originaire de Mossoul] a atteint les 85 293 » a signalé le Croissant-Rouge dans un communiqué.

La majorité de ces déplacés ont trouvé refuge dans les camps de Hasan al-Sham et al-Khazir, dans la province d’Erbil, dans le camp de Zulaykan, province de Duhok, et dans le camp de Jadaa, à Qayarah, ville de la province de Ninive dont Mossoul est la capitale régionale.

D’après le Croissant-Rouge, les camps d’al-Sham et d’al-Khazir, abritent à eux deux environ 30 675 réfugiés, dont 3100 sont arrivées ces deux derniers jours.

Un responsable du Croissant-Rouge irakien, Iyad Rafed, a déclaré, à l’Agence Anadolu (AA), que l’organisation coopérait avec le ministère irakien des Migrations et des Déplacements, ainsi que les agences de sécurité locales, pour accueillir et installer les réfugiés.

Le 17 octobre dernier, le gouvernement irakien a donné le coup d’envoi d’une campagne militaire d’envergure pour reprendre la ville de Mossoul, contrôlée par Daech depuis le mois de juin 2014.

Quarante-cinq mille soldats irakiens de l’armée, de la police, des milices pro-gouvernementales et des Peshmergas participent à cette offensive dirigée contre Daech, avec une couverture aérienne assurée par la Coalition internationale.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/nk6p0P