« La réforme constitutionnelle permettra d’améliorer les indicateurs économiques de la Turquie »

Le vice-Premier ministre turc chargé de l’Economie, Mehmet Simsek, a déclaré que la réforme constitutionnelle permettra de renforcer les bases macro-économiques de la Turquie.

Simsek s’exprimait mardi lors du 7ème Sommet de Bogazici à Istanbul, consacré à «L’avenir mondial : l’humain et l’économie intelligente au centre».

Le vice-Premier ministre a d’abord rappelé que « le monde traverse une période très difficile au niveau économique », estimant que cette « situation devrait se poursuivre encore quelque temps ».

« Le retour au protectionnisme, le vieillissement de la population, la faiblesse des investissements et de la production, et l’endettement mondial sont les principales causes de ce ralentissement économique » selon Mehmet Simsek.

« Cette situation va se poursuivre dans les prochaines années. Dans ce contexte, l’économie turque est très résistante malgré plusieurs chocs internes et externes subis », a-t-il relevé.

« Notre économie s’accroît régulièrement depuis 27 trimestres consécutifs. La géopolitique régionale, le terrorisme et le coup d’Etat raté ont eu des conséquences mais le plus dur est passé », a-t-il expliqué.

Pour le vice-Premier ministre Simsek, la Turquie « est en mesure de consolider sa position en procédant à de nouvelles réformes structurelles ».

« Le prochain référendum constitutionnel constitue en soi une importante réforme. Une fois entériné, il ouvrira la porte à d’importantes réformes structurelles qui renforceront les bases de la Turquie. Nos indicateurs macro-économiques seront davantage consolidés », a-t-il estimé.

Simsek a ajouté que le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour soutenir la croissance économique. (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/9kx92T