L’Allemagne, frappée avec son propre rapport sur le PKK publié en juillet 2015

Lors de son entretien le 15 novembre avec le chef de la diplomatie allemande, le président Recep Tayyip Erdogan a montré le rapport sur le PKK publié en juillet 2015 par l’Office fédéral de protection de la constitution (BfV).

Ainsi d’après BfV, l’organisation terroriste séparatiste PKK est active en Allemagne depuis 1984. Alors que le nombre de membres du PKK en Allemagne était de près de 7.000 en 1993, il s’est élevé à 14.000 en 2014. Malgré cela, non seulement le PKK ne fait pas l’objet d’une enquête efficace, mais en plus le nombre de ses membres a sérieusement augmenté.

Les quelques 4.500 enquêtes lancées ces 10 dernières années par les autorités allemandes contre les membres du PKK, n’ont toujours pas abouti. Seulement 71 procès ont été ouverts contre les terroristes du PKK depuis 1992 par le procureur général fédéral, instance chargée des crimes terroristes. Jusqu’à présent, pas moins de 130 personnes sont parties d’Allemagne vers la Syrie pour rejoindre les rangs du PYD/YPG.

Le rapport fait savoir que l’Allemagne constitue un « port sécurisé » pour le PKK, et un lieu de récolte de fonds pour l’organisation terroriste, étant donné que ses partisans ont amassé près de 13 millions d’euros. Dernièrement, le rapport attire l’attention sur 60 incendies déclenchés par le PKK en 1993 dans différentes villes allemandes. Les cibles de ces attentats étaient les diplomates, les banques, restaurants et associations turcs.

Yeni Safak

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/MBesVH