Sept nouveaux aéroports pour la Turquie

Dans le cadre du projet «Un aéroport tous les 100 km», sept nouveaux aéroports vont être construits dans les provinces turques de Yozgat, de Rize-Artvin, de Bayburt-Gumushane (Salyazi), de Nigde-Aksaray, de Karaman, d’Izmir Ceşme Alacati et d’Antalya.

Selon les données recueillies, auprès du ministère turc des Transports, de la Navigation et de la Communication, par le correspondant de l’agence Anadolu (AA), d’importantes avancées ont été réalisées dans le développement du secteur de l’aviation, depuis 2003.

Les aéroports de Yozgat, de Rize-Artvin, de Bayburt-Gumushane (Salyazi), de Nigde-Aksaray, de Karaman, d’Izmir Ceşme Alacati et d’Antalya s’ajouteront au réseau de vols nationaux composé de 55 aéroports en activité.

Près de 90% des voyageurs turcs peuvent accéder à un aéroport en parcourant en moyenne 100 km.

En 2023, il est planifié que chaque individu puisse accéder à un aéroport à 100 km à la ronde.

Alors que le nombre d’avions gros-porteurs était de 162 en 2003, il a augmenté à 540 en 2016. Parallèlement, le nombre de voyageurs a également augmenté pour passer de 34,5 millions de passagers à 181,5 millions.

Le nombre de pays avec lesquels la Turquie a un accord d’aviation est passé de 81 à 167 au cours de la même période, ce qui a eu un effet bénéfique sur l’Aviation civile turque.

Alors qu’en 2003, le réseau de vols internationaux était limité seulement à 60 destinations, il est passé aujourd’hui à 283 destinations dans 116 pays.

Le nouvel aéroport d’Istanbul, qui est doté d’une capacité de 90 millions de voyageurs par an et dont la première tranche sera inaugurée, au début de l’année 2018, permettra à la Turquie de devenir l’un des principaux centres de transfert au monde.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/EgQzQK