Turquie: Plus de 450 terroristes du PKK se sont rendus en 2016

Le ministre turc de l’Intérieur, Suleyman Soylu, a annoncé, mercredi, que 457 éléments de l’organisation terroriste du PKK se sont rendus aux forces de sécurité en Turquie depuis le début de l’année, enregistrant ainsi un record depuis de nombreuses années.

Le ministre Soylu s’exprimait, mercredi, au parlement turc lors des discussions engagées autour du projet de budget pour l’année 2017.

Il est revenu en détail sur les opérations de lutte contre le terrorisme, notamment, contre le PKK mais aussi le FETO (organisation terroriste guléniste), auteur du coup d’Etat raté du 15 juillet dernier.

Soylu a, d’abord, exprimé une nouvelle fois toute la détermination du gouvernement à « mettre fin à toute activité terroriste en Turquie et contre la Turquie« .

« Nous ne combattons pas seulement les terroristes. Nous combattons aussi tous les individus ou les structures qui créent le terrorisme, qui le soutiennent et qui lui permettent de survivre. Je le dis clairement, nous n’avons plus aucune tolérance contre ceux qui apportent un soutien moral aux terroristes« , a-t-il lancé.

Il est revenu sur l’efficacité de la lutte menée par les forces de sécurité ces derniers mois.

« Le nombre de terroristes du PKK qui se sont rendus aux forces de sécurité a atteint son apogée pour ces 17 dernières années: 457 terroristes se sont rendus en 2016« , a-t-il expliqué.

« Le trafic de drogue et de stupéfiants sont aussi des secteurs dans lesquels les groupes terroristes PKK et FETO sont très actifs », a-t-il poursuivi.

« Les opérations de lutte contre le narcoterrorisme ont permis de saisir des drogues vendues par le PKK et le FETO, dont la valeur est de 4 milliards de livres turques pour le premier et de 75 millions de livres turques pour le second« , a-t-il fait savoir.

Le ministre de l’Intérieur est ensuite revenu sur les mesures et les opérations contre les putschistes de FETO.

« Dans mon ministère, nous avons limogé 21 929 personnes liées au FETO« , a-t-il dit.

Il a, ensuite, expliqué que pour « combler les postes laissés vacants avec ces limogeages, le ministère et les services publics qui lui sont attachés vont recruter de nouveaux fonctionnaires« .

« Nous poursuivons notre recrutement de 10 mille nouveaux policiers. Plus de 13 mille personnes vont être embauchées par la gendarmerie. Environ 800 personnes vont être recrutées par le commandement des garde-côtes« , a-t-il conclu.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/k3kGoj