Israël : Le projet de loi restreignant l’appel à la prière présenté à la Knesset

Un député arabe du Parlement israélien a révélé que des membres de la coalition gouvernementale en Israël comptent présenter un projet de loi imposant des restrictions sur l’utilisation des haut-parleurs dans l’appel à la prière, en première lecture, aujourd’hui (mercredi).

Le parlementaire Talab Abu Arar, de la « Liste arabe unie », a déclaré à Anadolu : Ils prévoient de présenter le projet de loi en première lecture. »

Il a ajouté: « Le Premier ministre Benyamin Netanyahu tient à soumettre le projet de loi au vote, soutenant que l’appel à la prière dérange son fils. »

La dixième chaîne de la télévision israélienne avait indiqué, la semaine dernière, que « Netanyahu a pris l’initiative de soutenir le projet de loi, parce que son fils Yair, lui a affirmé que l’appel à la prière le dérangeait ».

De son côté, Abu Arar a fait part d’efforts déployés pour empêcher la soumission du projet de loi au vote.

À cet égard, la radio publique israélienne (officielle), a indiqué, mardi matin, que «le président israélien Reuven Rivlin a invité les hauts responsables de la Justice à une réunion, mardi, pour examiner le projet de loi ».

Le Comité ministériel israélien de la législation avait approuvé, le 13 novembre courant, un projet de loi imposant des restrictions sur l’utilisation des haut-parleurs dans l’appel à la prière.

Le Bureau du Premier ministre a convenu avec des partis religieux juifs d’imposer les restrictions en question de 23h à 7h.

Pour leur part, des Imams musulmans ont considéré que cela revient à interdire l’appel à la prière d’al-Fajr (aurore), exprimant leur rejet du projet de loi.

A noter qu’un projet de loi doit être approuvé lors de trois lectures à la Knesset, avant d’entrer en vigueur. (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LoFQVs