La Turquie empêchera le PYD de former une «ceinture terroriste» en Syrie

Le conseil de sécurité nationale turc a souligné mercredi que les éléments du PKK/PYD seront empêchés d’atteindre leur objectif consistant en la formation d’une «ceinture terroriste» en Syrie.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public mercredi soir, par le Conseil réuni pendant près de six heures sous la présidence du président Recep Tayyip Erdogan à Ankara.

Le conseil a mis l’accent sur l’impératif de mettre un terme au meurtre des civils innocents, toutes tranches d’âge, et qui sont la cible du régime syrien, précisant que la situation qui prévaut à Alep est assimilable à des « crimes contre l’Humanité ».

Le conseil a par ailleurs appelé la communauté internationale à prendre toutes les mesures en vue de mettre un terme à la tragédie humanitaire dans la ville d’Alep.

Le Conseil a mis en exergue la détermination de la Turquie à combattre les organisations terroristes, telles que celles du PKK/PYD-YPG, de Fethullah Gulen et de Daesh.

Le conseil a appelé des Etats (sans les citer) à « changer leurs positions s’agissant de l’approche des deux poids deux mesures face aux pratiques des organisations du « PKK/PYD-YPG » et du FETO en accueillant à bras ouverts des éléments issus de ces groupes.

« Le principal objectif de l’opération ‘Bouclier de l’Euphrate’ dans le Nord de la Syrie consiste à protéger les frontières turques et à repousser les agressions ainsi qu’à nettoyer la région de la présence de l’organisation de Daesh et des autres groupes terroristes », lit-on dans le communiqué.

«Il ne sera pas permis aux éléments du PKK/PYD-YPG terroriste de former une ceinture terroriste en Syrie », ajoute le communiqué, afin d’éviter de porter atteinte « à l’intégrité territoriale de la Syrie et à la sécurité des frères Syriens et des citoyens Turcs ».

« Le conseil a reçu des informations sur les affrontements en cours à Alep et sur les initiatives visant à acheminer les aides humanitaires à la ville », relève le communiqué.

« La Turquie est en mesure d’user de son droit à la légitime défense contre les organisations du PKK et de Daesh qui ont trouvé un terreau fertile sur le territoire irakien », poursuit le communiqué, affirmant que la Turquie est « déterminée à continuer à appuyer le gouvernement central contre les organisations terroristes ».

Le conseil a relevé l’importance de préserver la composition démographique des villes de Mossoul et de Tall Afar et de l’ensemble des zones dans le Nord de l’Irak, mettant en garde contre toute éventuelle tragédie humanitaire dans ladite région.

« La Turquie soutient avec force les efforts consentis en vue de consolider l’unité et la solidarité entre les Arabes, les Kurdes, les Turkmènes et les autres ethnies pour faire face à la ségrégation raciale et communautaire », insiste le communiqué.

« La Turquie usera de tous les moyens, en cas de besoin, pour faire face aux risques que représente l’organisation du PKK/PYD-YPG dans le Nord de la Syrie et dans la zone de Sinjar en Irak (Nord) », indique le communiqué du conseil.

« La Turquie est prête dans ce cadre à engager toute forme de coopération avec les pays de la région et les Etats qui ont de l’influence dans la région », conclut le communiqué. (AA)

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/vcSPyv