Record d’arrivées de citoyens de l’UE au Royaume-Uni (ONS)

Quelque 284.000 citoyens de l’Union européenne sont venus s’installer au Royaume-Uni dans l’année qui a précédé le référendum sur le Brexit de juin 2016, ce qui constitue un record historique, selon les statistiques officielles publiées jeudi.

Pour l’année précédente s’achevant en juin 2015, 265.000 Européens étaient venus s’installer dans le pays, note l’Office national des statistiques (ONS), contre 284.000 entre juin 2015 et juin 2016.

Il y a eu également une nette augmentation des demandes de citoyenneté de la part des quelque 3 millions de citoyens de l’Union européenne vivant au Royaume-Uni alors qu’à cause du vote pour le Brexit, nombre d’entre eux ont exprimé des craintes sur leur capacité à rester au Royaume-Uni. Ces demandes s’élevaient, selon le Guardian à presque 100.000 début juillet, contre 37.618 en juin 2015.

L’Irlande a quant à elle annoncé une poussée de 34% du nombre de Britanniques ayant des ancêtres irlandais qui ont demandé un passeport avec 117.058 demandes au cours des dix premiers mois de l’année 2016, par rapport à la même période l’an dernier.

Le solde migratoire au Royaume-Uni, qui correspond à la différence entre les entrées et les sorties du pays, s’approche du record historique de l’année dernière en s’établissant à 335.000 personnes (-1.000), bien loin de l’objectif du gouvernement de 100.000 personnes.

Au cours de l’année terminée en juin 2016, 650.000 personnes sont ainsi entrées légalement au Royaume-Uni tandis que 315.000 personnes en sont parties (Britanniques, ressortissants de l’Union européenne et personnes hors UE confondus).

« Il est trop tôt pour dire quel effet, s’il y en a eu un, a pu avoir le référendum sur l’Union européenne sur les migrations internationales », a déclaré Nicola White, responsable des statistiques internationales de l’ONS.

Il estime néanmoins qu’il ne semble pas y avoir eu « d’effet significatif pendant la période précédent le vote ».

« L’afflux de citoyens originaires de l’UE est à un niveau historiquement élevé et similaire à celui des migrants hors UE », note-t-il également.

« L’immigration des citoyens bulgares et roumains continue d’être à la hausse », précise-t-il encore, ajoutant que « la raison principale pour venir au Royaume-Uni est de trouver du travail ».

AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/LVDA89