La Hongrie presse l’UE d’intégrer rapidement les Balkans occidentaux

Le chef de la diplomatie hongroise a demandé mardi à Varsovie, devant son homologue européenne Federica Mogherini, qu’on accélère les pourparlers d’accession à l’UE avec six pays des Balkans occidentaux, pour renforcer la sécurité de l’Union.

Les pays des Balkans occidentaux – Monténégro, Serbie, Macédoine, Albanie, Bosnie-Herzégovine et Kosovo – doivent être renforcés pour pouvoir faire face à une nouvelle vague de migrants, a déclaré Peter Szijjarto, « et la voie la plus rapide pour les renforcer est de leur offrir l’accession à l’UE« .

Il s’exprimait au cours d’une réunion organisée par la Pologne, qui préside le V4 (groupe de Visegrad, comprenant aussi la Hongrie, la République Tchèque et la Slovaquie) avec ces six pays et avec leurs six voisins de la région dont l’Italie.

Le ministre hongrois fait cette proposition alors que la Commission européenne a exclu tout nouvel élargissement de l’UE avant 2020 et que même après cette date une telle évolution semble peu probable à court terme.

« Nous devrions nous élargir dans les cinq années qui viennent…Il faudrait faire plus que ça », a-t-il lancé, mettant en garde contre la lenteur qui pourrait présenter « des risques sérieux pour la sécurité et l’économie« .

Il a proposé d’ouvrir trois nouveaux chapitres de négociations avec la Serbie, d’entamer les pourparlers avec l’Albanie et d’éviter le blocage avec la Macédoine en favorisant un règlement bilatéral de son problème avec la Grèce.

AFP

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/L66qqq