« Les pays occidentaux ne parlent pas des fillettes enlevées par l’organisation terroriste PKK »

Les pays occidentaux ne parlent par des fillettes et enfants enlevés par l’organisation terroriste PKK et le trafic de drogue de cette organisation de terreur.

Le ministre de l’Intérieur, Suleyman Soylu qui était à Diyarbakir pour des prises de contact, a fait état de grands dévouements pour l’unité et l’union de ce pays et des territoires.

M. Soylu a fait savoir que des obstacles étaient posés pour éloigner la Turquie des objectifs fixés par le leader turc (le président Recep Tayyip Erdogan) pour 2023, 2053 et 2071.

Il a noté que le 15 juillet où l’organisation terroriste guléniste (FETO) a tenté de faire un coup d’Etat, était un nouveau début pour le voyage puissant et solide de ce pays vers l’avenir.

Le ministre de l’Intérieur M. Soylu a fait savoir que les soutiens du terrorisme essayaient de détacher le peuple de la riche culture et civilisation de ces terres. Il a souligné que les organisations terroristes DAESH, FETO et PKK essayaient de réduire la force du pays et l’empêcher de progresser solidement vers l’avenir.

M. Soylu a relevé que l’Occident était indifférent à l’enlèvement de petits enfants par le PKK et aux pressions de ce dernier sur les familles.

« Les pays occidentaux ne parlent pas des fillettes enlevées par l’organisation terroriste PKK. L’Europe n’exprime aucune solidarité avec la Turquie dans la lutte contre une organisation terroriste qui est comme le principal acteur du trafic de drogue » a-t-il réagi.

L’Occident cachent les terroristes et leur apporte le soutien nécessaire, a précisé M. Soylu et déclaré :

« Ceux qui sont presque triste de ‘l’avortement par le peuple de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet’ et du ‘soutien à leur leader Recep Tayyip Erdogan’, sont les amis et soutiens des organisations terroristes. Ne vous souciez pas, nous allons surmonter tout » a assuré M. soylu.

Le ministre turc de l’Intérieur, Suleyman Soylu a déclaré qu’en évacuant tous ensemble l’organisation terroriste PKK, la construction de la Turquie continuerait par des politiques sociales, d’enseignement, d’économie, de croissance et de jeunesse.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/YTrdjW