Des investisseurs se tournent vers l’or à l’appel du président turc Erdogan

Des investisseurs se sont tournés vers l’or, répondant ainsi à l’appel du président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Le chef d’État avait appelé ceux qui détiennent des monnaies étrangères, à les convertir en or ou en livre turque (TL) pour que ceux-ci gagnent en valeur, suite à la hausse du cours du dollar face à la livre turque, après l’élection présidentielle américaine.

Le président de la Chambre des Joaillers d’Istanbul (IKO), Norayr Isler a salué, dans un entretien avec Anadolu, l’appel lancé par Erdogan.

Selon Isler, l’or a toujours été et demeure une «valeur refuge». Il a affirmé : «La période difficile que traverse notre pays a démontré de nouveau l’importance de l’épargne en or. Les monnaies sont des valeurs pour les pays concernés, alors que l’or est une valeur mondiale. Investir en or a toujours été gagnant à long terme.»

Le président de l’IKO a dit constater une hausse de l’achat d’or à Istanbul.

«J’estime que la fluctuation des taux de change retrouvera bientôt son équilibre, dans un ou deux mois, a-t-il déclaré. Jusqu’alors, la livre turque est le meilleur outil d’investissement. Il gagnera en valeur face aux autres monnaies.»

Pour sa part, le président du Conseil d’administration de la Raffinerie d’Or d’Istanbul (IAR), Ozcan Halac a déclaré constater une hausse remarquable de l’achat d’or après l’appel d’Erdogan.

Halac a estimé que le but de l’appel du président pourrait être de «baisser la sensibilité des valeurs économiques de la Turquie face aux facteurs externes».

«Puisque l’or est une monnaie qui n’a pas de nationalité, il ne sera pas beaucoup affecté par les difficultés économiques à l’Union européenne (UE) et aux États-Unis, a expliqué Halac. Détenir des réserves d’or est important pour nous éviter de dépendre des dynamiques des Etats étrangers.»

Halac a aussi appelé ceux qui possèdent de l’or, à le garder dans des comptes bancaires adéquats.

«Les 5 000 tonnes d’or gardées discrètement dans les maisons revient à dissimuler à l’économie du pays, un montant de 200 milliards de dollars», a-t-il ajouté.

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/Gz6bkd