Assad a violé le cessez-le-feu à Alep

Le régime Assad et les miliciens chiites guidés par l’Iran ont violé le cessez-le-feu décrété à l’est d’Alep et ont attaqué la région encerclée.

Les forces du régime syrien ont commencé à frapper Alep vers les coups de 10h30 (heure locale turque).

En 40 minutes des dizaines d’obus sont tombées sur différents points d’un espace de 6 km2 sous le contrôle des opposants.

Par ailleurs, 67 civils ont perdu la vie en deux jours aux alentours d’Alep à cause des attaques du régime Assad et de ses soutiens.

Ainsi le nombre de civils massacrés depuis le 15 novembre s’est élevé de 1.071 à 1.138.

Des centaines de milliers de civils avaient été encerclés par les forces du régime et les milices chiites sous le commandement de l’Iran à l’Est d’ Alep le 4 septembre.

Tous les centres de soins, écoles et four étaient devenus inutilisables à la suite des raids aériens.
Un cessez-le-feu avait été établi sous la médiation de la Turquie mardi dans les coups de 19H00 entre les forces du régime guidées par la Russie et les opposants syriens.

Selon l’accord prévoyant l’évacuation des civils et opposants armées encerclés dans la région, les blessés devaient dans un premier temps être évacués en toute sécurité puis par la suite les civils et les opposants armés devaient être transférés dans la ville d’Idlib.

Idlib qui se trouve au sud-ouest d’Alep et qui est sous le contrôle des opposants, se trouve en face de la ville turque de Hatay.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/CBYNtq