L’Autriche sabote le projet de l’Union européenne (Ministre turc)

Le ministre turc des Affaires de l’Union européenne (UE), Omer Celik, a critiqué, mercredi, l’Autriche pour ses tentatives de geler les négociations d’adhésion à l’Union européenne (UE) de la Turquie.

« Appeler à la suspension des négociations d’adhésion à l’UE de la Turquie est en réalité un sabotage du projet de l’UE » a accusé Celik, devant des journalistes à Berlin, avant un entretien officiel avec son homologue allemand.

« A chaque fois que nous observons l’émergence d’un mouvement politique appelant à la suspension des négociations d’adhésion à l’UE de la Turquie, nous voyons que les mouvements d’extrême-droite, racistes, fascistes et islamophobes deviennent plus forts. Et ceci mine en fait les valeurs européennes et affaiblit les institutions de l’UE » a-t-il déploré.

Celik a vivement critiqué le chef de la diplomatie autrichienne, Sebastian Kurz, qui a insisté durant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE, mardi, sur le gel des négociations d’adhésion à l’UE de la Turquie, en arguant que cela est une réponse appropriée aux récents développements politiques dans le pays candidat.

« Il n’y a aucune différence entre la rhétorique du ministre autrichien des Affaires étrangères et celle de n’importe quel parti politique raciste. A cet égard, nous ne prenons pas ces déclarations au sérieux » a ajouté le ministre turc, accusant en outre Kurz de « manquer de vision ».

Le chef de la diplomatie autrichienne s’est retrouvé isolé durant la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE, après qu’aucun autre responsable n’a voulu soutenir ses appels à un gel du processus d’adhésion de la Turquie au bloc européen. Il a cependant bloqué le projet de conclusions de la réunion et annoncé que son pays ne donnera pas son accord pour l’ouverture de tout nouveau chapitre dans les négociations avec la Turquie concernant son adhésion à l’UE.

Malgré les tentatives de l’Autriche pour bloquer le processus européen de la Turquie, Celik a assuré, mercredi, que son gouvernement maintient son objectif d’une intégration complète du pays dans l’Union européenne, et qu’il poursuivra ses réformes malgré les défis sécuritaires majeurs auxquels il fait face.AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/TAkWqR