Erdogan: « Si une solution est souhaitée en Syrie, il faut d’abord contrôler la situation à Alep »

Le président Recep Tayyip Erdogan a fait savoir que si une solution est souhaitée en Syrie, il faut d’abord prendre la situation à Alep sous contrôle.

Le chef d’Etat turc a organisé une conférence de presse dans le site présidentiel après un tête-à-tête avec le président slovène Borut Pahor.

M. Erdogan a noté que 1150 civils et blessés avaient été évacués d’Alep vers Idlib.

« La montée de la xénophobie et du racisme en Europe est une source de préoccupation pour nous » a souligné le président turc.

« Nous avons été sincère dans le processus d’intégration à l’UE, nous avons tenu promesses mais l’UE n’a pas tenu ses promesses sur la crise migratoire » a précisé le chef d’Etat turc.

« J’ai eu plusieurs entretiens avec Poutine. Je me suis aussi entretenu avec la chancelière allemande Merkel et le président américain Obama. J’ai discuté de l’Irak avec Obama. Je lui ai fait part de nos préoccupations sur Sindjar. J’ai lancé l’appel à la mobilisation nationale pour la solidarité nationale » a assuré le président M. Erdogan.

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/arPS0y