RSF: 74 journalistes tués dans le monde en 2016 (Bilan)

En 2016, 74 journalistes ont été tués dans le monde en 2016, dont plus de la moitié, « délibérément ciblés et assassinés », a annoncé lundi l’organisation Reporters sans frontières (RSF).

« Au moins 74 d’entre eux, professionnels ou non, ont été soit assassinés, soit tués alors qu’ils étaient en reportage », a déclaré RSF dans son bilan annuel de 2016.

Ce nombre, qui est en baisse par rapport à 2015 (101), n’a pourtant « rien de réjouissant », car il s’expliquerait largement par le fait que les journalistes « n’ont pas eu d’autre choix que de fuir les pays devenus trop dangereux pour eux, en particulier la Syrie, l’Irak, la Libye, le Yémen, l’Afghanistan ou le Burundi« .

La Syrie a été le pays le plus meurtrier avec 11 journalistes tués cette année, suivi du Mexique (9 tués) et de l’Irak (7 tués), d’après le bilan. S’agissant du lieu du décès, 95% des journalistes ont été tués dans leur pays d’origine.

RSF a affirmé dans son bilan avoir dénoncé « l’impunité dont jouissent leurs assassins, et l’attentisme complice de gouvernements trop souvent enclins, eux aussi, à piétiner la liberté de la presse ».

« La violence contre les journalistes est de plus en plus délibérée. Ces derniers sont clairement visés et assassinés parce qu’ils sont journalistes. Cette situation alarmante traduit l’échec patent des initiatives internationales en faveur de la protection des journalistes », a déclaré pour sa part Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, dans le rapport.

Et d’exhorter l’Organisation des Nations unies à la création d’un poste de “protecteur des journalistes »: « Pour que le droit international puisse être appliqué, l’ONU doit instaurer un mécanisme concret de mise en œuvre des résolutions. Avec l’arrivée d’un nouveau secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, il est urgent que soit nommé un représentant spécial pour la protection des journalistes ».

AA

TRT FR

Partager cet article? https://turquie2023.com/K0VnsX